Vous êtes là ce soir ????

Depuis hier, nous sommes tous rentrés à la maison.  Les trois ainés sont eux déjà repartis à leur camp. Ils étaient pressés de retrouver leurs amis et copains. 

Pour nous, c’est un peu pareil. Donc, si vous êtes disponibles, si vous n’avez rien à faire ou presque ce soir, nous vous attendons à la maison vers 19 h pour un petit souper en toute simplicité comme dans notre camion.

Vous êtes tous les bienvenus. On vous demande juste de nous avertir de votre présence soit via le site en laissant un commentaire soit sur le GSM de Laurent.

On vous souhaite à tous de très bonnes vacances….

23 réflexions sur « Vous êtes là ce soir ???? »

  1. Si je disais que « je l’ai toujours su, dès le premier jour », ce serait vraiment trop facile. Et pourtant… pas si malhonnête car si je ne l’ai jamais « su », j’en ai toujours été convaincu.

    Lorsque je lisais une intervention d’IMNNGL, je « voyais » Donatienne, c’était plus fort que moi. Comme une évidence. Mais pas la plus petite once de début de commencement de preuve. Qui a dit que l’intuition était un concept réservé à la gent féminine?

    J’ai ma petite théorie sur cette « évidence »: peut-être ai-je deviné qui était IMNNGL parce que j’ai la chance de la connaître, tout simplement. Enfin, un peu. Pas comme je connais Donatienne, sûrement pas, mais un peu quand même. Cela remonte à quelques échanges épistolaires transocéaniques il y a 15 ans. Depuis, j’ai un peu l’impression d’avoir comme une deuxième soeur – pas comme Stéphanie, bien entendu, mais en tout cas une personne que je comprends et qui me comprend, que je prends et aime comme elle est et qui me prend et m’aime comme je suis.

    (dites, vous ne trouvez pas que ce site devient une foire aux confidences: on se croirait dans « Toute une histoire », avec Jean-Luc Delarue aux manettes – les lignes de coke en moins, ah! ah! ah!)

    Alors, chère IMNNGL, tu as tenu parole. Bravo. Tes explications sur le pourquoi et le comment de ton existence sont parfaitement légitimes. Je ne ferai plus aucune allusion à ta schizophrénie supposée ou réelle, j’en ai fait le serment sur la tête de mon fils adoptif Brutus. Comme je le disais récemment à Cambronne, mon fidèle général, je ne comprends pas qu’on puisse comme ça se prendre pour quelqu’un d’autre. Oups, vite, mes petites pilules!

    Où en étais-je? Ah oui, tu as tenu parole. Le fait d’abattre ton jeu sur la table a-t-il été un sacrifice? Ou un soulagement? Dans les deux cas, je suis heureux d’avoir le fin mot de l’histoire car, si je « pressentais », cela m’agaçait de ne pas « savoir ».

    Alors…

    Chère IMNNGL,
    Chère Donatienne,

    Je suis très heureux de vous connaître toutes les deux.

    Je vous embrasse.

    Jean-Seb

  2. Lorsque je me suis réveillée samedi passé, j’avais cette très agréable sensation que le WE avait commencé depuis longtemps et que l’on avait pourtant encore droit à nos deux jours. Vraiment très agréable…

    Cette soirée que nous avons passée à nous retrouver, comme dans le bon vieux temps, à la manière Claes (le bien-être de la décontraction et le confort de l’improvisation oblige), comme on se dirait : » on se fait un Trichon ce soir? »… wouaw! Du pur bonheur.

    C’était comme si on ne s’était jamais quitté. A part le fait que nous vous bombardions tous de cent mille questions, on aurait pu reprendre la conversation sur laquelle nous nous étions quitté la v… 9 mois plus tôt. Bon, d’accord, il est certain que cette même conversation portait sans nul doute sur votre voyage, mais vous voyez ce que je veux dire.
    Même si intérieurement votre carte mémoire doit être pleine d’un milliard de nouvelles sensations qui ne sont sans doute pas encore toutes décodées; même si intérieurement vous devez foisonner de nouvelles idées sur la manière d’aborder la vie, pour nous, vous n’avez pas changé… et c’est temps mieux.

    Lors de cette soiré pleine d’émotions, le voile s’est levé sur l’identité d’ IMNNGL.

    Et oui, j’ai fait bas les masques comme promis.
    Beaucoup m’ont demandé le pourquoi de l’anonymat ainsi que le pourquoi d’IMNNGL.

    IMNNGL est né aux USA lorsque j’y ai vécu un peu plus d’un an il y a 15 ans. Là-bas les gens mettent ce qu’ils veulent ou presque sur leur plaque d’immatriculation. J’adore jouer avec les lettres et en cherchant ce que moi je mettrais si je devais le faire c’est I aM aN aNGeL qui est sorti.

    L’idée de l’anonymat est venue secondairement. Vu que l’on était sur internet l’idée d’un pseudo me semblait sympa. Enfin j’allais pouvoir l’utiliser au grand jour (ou en tout cas sous les spots de l’anonymat !)
    Lors de mes premières interventions en tant qu’IMNNGL je me suis rendue compte que c’était toujours IMNNGL qui disait des choses plus introspectives alors que sous mon vrai nom (eh oui, j’étais vicieuse à ce point-là!) je disais les choses banales de notre vie en Belgique.
    Je me suis rendue compte que j’adorais ressortir cette partie de moi-même que peux de gens connaissent.
    J’avais eu cette même sensation aux USA. Là-bas, personne ne me connaissait. Je me suis très vite rendue compte que la personne dont ces gens faisait la connaissance était mon second moi. Beaucoup d’entre-vous m’ont traité en riant de schizophrène, mais je suis certaine ou en tout cas je l’espère pour tout le monde, que nous avons tous un deuxième « moi » en nous. Qui ne sort pas souvent, mais qui nous fait sentir si bien.
    C’est d’ailleurs cette autre partie de moi-même que les gens ont aimé aux USA et qui m’a permis d’avoir enfin plus confiance en moi.

    Donc oui, IMNNGL est très important pour moi. Je peux donc le définir comme ma deuxième personnalité; un second moi beaucoup plus introverti, que j’aime beaucoup mais qui est sans cesse caché par mon côté de personne extravertie. C’est peut-être pour cela qu’il est si précieux. Il faut vraiment bien me connaître pour me deviner ainsi.
    J’ai toujours été meilleure à l’écrit qu’à l’oral. Peut-être l’oral (le côté speedé et instantané de la vie) est-il dominé par mon moi officiel et que c’est à l’écrit (moment où l’on a le temps d’être vraiment soi-même et de choisir chacun des mots comme l’on choisirait le plus beau fruit sur l’arbre) qu’IMNNGL ressort au grand jour.

    Voilà, mon « coming out » est fait. Par pudeur je garderai pour moi le contenu de mon côté introverti. Ce n’est pas que je veuille le cacher, mais c’est ce délicieux antagonisme entre l’envie que l’on me connaisse ainsi et le fait, je ne sais pas, qu’il est si fort en moi et si fragile au grand jour, qu’il se laisse plus découvrir qu’autre chose…

    Merci à vous tous de m’avoir supportée pendant ces 9 mois. Non, IMNNGL ne disparaîtra pas.

    IMNNGL

  3. Bonjour Fränzi et Gerry,

    Depuis que les « Septàvivre » sont rentrés en Belgique,
    nous regardons avec encore plus de passion votre site,
    puisqu’eux n’auront plus grand-chose à raconter 🙁

    Et il est vraiment formidable.
    Nous ressentons votre passion pour l’Afrique
    et encore plus pour les animaux.
    Vos articles sont écrits avec beaucoup d’humanité,
    des petites anecdotes amusantes, des yeux avides
    de tout voir et de tout raconter.

    Vendredi dernier, au soir, vos oreilles ont dû « siffler ».
    En effet si vous, vous aviez déjà écrit sur votre site avec
    beaucoup de sincérité et beaucoup de cœur au sujet de
    Bénédicte et Laurent et leurs enfants, nous pouvons
    vous assurer que ce vendredi ils ont fait parler
    leurs cœurs et leurs yeux en présence de
    nombreux amis venus les revoir
    après leurs « petites vacances en Afrique 🙂 »
    C’était très émouvant et très beau,
    d’évoquer les souvenirs et bons moments
    passés avec les « Petits Suisses » !
    Nous avons aussi eu l’occasion de voir le film
    que avez pu réaliser en Éthiopie :
    FANTASTIQUE est le mot qui convient.

    Nous comprenons votre mélancolie en Zambie,
    lorsque vous avez laissé les 7àvivre continuer
    leur route afin de préparer leur retour.
    Les larmes d’émotion perlent sur votre texte.
    Bravo et merci pour ces émotions ressenties.

    Bénédicte et Laurent nous ont promis ce vendredi
    de vous faire parvenir une photo,
    qui devrait vous rappeler de bons souvenirs.
    Vous en direz des nouvelles !

    Prévoyez-vous une expédition en Belgique ?

    A bientôt le plaisir de vous lire,
    avec de nouveaux articles passionnants.

    Françoise et Alain

  4. Eh voilà, on est lundi matin.

    Toutes les semaines, c’est la même chose: encore un lundi matin.

    Je dé-tes-te le lundi matin.

    Surtout un lundi matin maussade et pluvieux, guilleret comme le canal de Willebroek, aussi riant qu’une question écrite au parlement de la communauté française, un de ces lundis matin qui vous font hésiter entre l’envie de retourner vous coucher et celle de réécouter le Miserere d’Arvo Pärt – histoire de bien toucher le fond pour pouvoir mieux remonter à la surface après. Je HAIS le lundi matin.

    Mais aujourd’hui, c’est différent. D’abord, il fait plutôt beau et l’air est doux comme un oreiller. Ensuite, ce sont les vacances et, même si je bosse comme un âne, il flotte dans l’atmosphère un je ne sais quoi de légèreté et d’insousciance. Mais surtout… surtout… les Sept à Vivre sont rentrés.

    Ils sont là, on peut… je ne sais pas, moi… on peut prendre sa bagnole et en quelques minutes aller sonner chez eux pour les voir, les toucher, s’assurer que ce n’est pas un mirage ou le résultat d’une hallucination, avant de remonter dans sa voiture un sourire béat aux lèvres et les laisser un peu interdits sur le pas de leur porte. Ils sont LA!

    Dire que j’ai passé une chouette soirée vendredi serait un mensonge éhonté. Si le manque d’enthousiasme est un péché, je me préparerais un bûcher gros comme la butte du lion de Waterloo. Non, je n’ai pas passé une chouette soirée. J’ai passé une sacré bon sang de nom d’un chien de #$%?&£ç! de super méga soirée. Un de ces moments uniques qu’on attend depuis 300 loooongues journées.

    Une fois encore, la magie de Béné et Laurent a opéré. Ce subtil mélange d’improvisation, de chaleur, de décontraction, d’amitié, de partage, de bonne humeur… cette constante et rassurante bonne humeur.

    Merci les Claes pour ces dix mois de rêves partagés, et merci pour cette soirée au Trichon.

    Welcome home…

    Signé:
    Cet incorrigible bavard de Jean-Seb

  5. ERRATUM :

    il faut lire VENDREDI soir et non samedi soir 🙂

    L’émotion des retrouvailles ….
    c’est plus que fort !
    Alain

  6. Dimanche, le 10 juillet 2011

    Bien chers Bénédicte et Laurent,

    Eh bien, eh bien …. si cette soirée de samedi était
    « comme dans le camion »,
    nous comprenons mieux ces
    « réveillons à répétition »
    avec des compagnons de route
    venant avec vous casser la croûte
    au milieu de nulle part !

    Merci beaucoup pour cette charmante
    soirée permettant aux B B B B
    de se retrouver auprès de vous.

    Et B B B B ça veut dire quoi ?

    B ons
    B logueurs
    B lagueurs
    B elges !

    Nous vous embrassons.

    Françoise et Alain

    PS
    N’oubliez pas de transmettre nos amitiés
    à Fränzi et Gerry !

  7. Hello,

    Je viens de tomber sur votre post… C’est donc trop tard…
    On pensait que vous rentreriez bien plus tard, le plus tard possible, en fait… C’est ce que nous avions essayé de faire: prolonger un maximum les instants de vie en liberté.
    Nous vous souhaitons un bien meilleur retour que le notre, dans notre petit pays bien gris. Va falloir vous réhabituer à la routine, à la vie chère, au superflu, aux jugements (parce que quand on part, on est forcément courageux, chanceux et plein aux as) …
    Mais bon, on nous a dit qu’il y avait plein de chouettes choses ici aussi ;-).
    Donc, puisque vous êtes là, enjoy! Bienvenue chez nous si un jour, vous êtes nostalgiques au point d’avoir besoin de parler à des gens qui partagent votre vécu ou simplement, pour un verre ou un repas. Vous connaissez le chemin :-).
    Amitiés.

  8. Depuis Cape Town, ça risque de faire un peu juste pour nous… mais on imagine plein de choses sur votre retour. On pensera bien à vous et je défie Laurent de garder au frais une bouteille de Champ entre aujourd’hui et notre arrivée en Belgique!

  9. Ohhhhhhhhh Béné, et ta famille, je suis désolée, c’eût été avec plaisir, je viens juste de te lire. Merci pour l’invitation, c’est hyper gentil. Une autre fois peut être?
    Je t’embrasse et bon retour au pays sous la pluie et les nuages pourtant nous avons eu un si beau temps… Ah la la La Belgique grrrrrrrr

  10. Bonjour Laurent et Béné,

    Merci pour la carte d’Augustin reçue ce jour de Namibie.
    On la donnera à Loïc quand il sera rentré du camp, …. Et Augustin lui aura déjà certainement raconté tout son magnifique voyage….
    Merci pour l’invitation mais ce ne sera pas possible pour nous ce soir.
    A bientôt, les enfants s’inviteront certainement pendant les vacances….

    Isabelle et Olivier

  11. Aleeeiii zut alors ! ce n’est pas possible ce soir 🙁
    Dommage mais ce n’est que partie remise
    Au plaisir de vour revoir un de ces 4
    Quentin

  12. c’est avec plaisir que nous passerons mais « en vitesse »et à 2

    juste pour le plaisir de vous revoir!!!

    a tantot

  13. Merci pour l’invitation. Nous viendrons à deux.
    Nous avons un mariage près de Rebecq mais nous passerons avant ou après.
    Qu’est-ce qu’on peut faire? Bisous, Mu

  14. Un tout grand merci pour votre carte postale arrivée ce matin.

    Vous pouvez compter sur cinq d’entre nous ce soir.

    Jérôme

  15. Bien chers Bénédicte et Laurent,

    Un tout grand merci pour votre belle carte postale de Namibie, arrivée ce jour et ayant été postée le 18 juin ! Quel appel ! ! !

    Nous nous ferons un plaisir de venir vous voir ce soir vers 21 h.
    Nous aurons mangé et Françoise, suite à l’opération de son pied,
    verra si elle est en état de m’accompagner.

    A ce soir.
    Nous vous embrassons.
    Françoise et Alain

  16. On ne va pas rater ça, déjà qu’on a été privé de chandeleur cette année 😉
    On sera 2 . Que peut-on amener?

    Laurence & JF

  17. Avec grand plaisir, nous nous joindrons à la belle (noble) assemblée…(désolée, on parle trop scout dans mon entourage pour l’instant; je compte bien (re)contaminer Laurent ce soir…).
    Qu’est-ce qu’on apporte? Un dessert? Une bouteille? Une salade? Une pizza?
    Bisous,
    Marie et Fabien

  18. Comme on dit chez nous: « non peut-être??? »

    Soazig et moi arriverons vers 19h30-20h00, le temps de laisser les manettes à la babysitter.

    Même question que le hoetje en chef: qu’est-ce qu’on peut faire/apporter?

    Oooouuuuuh, que cet après-midi va sembler looooooooooong…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *