Jamaïque

Le temps presse, nous aimerions être à Panama début février afin de nous préparer pour la grande traversée du Pacifique que nous souhaitons entamer dès que les Alizés seront établis, soit début avril.  Capture 20.57.53Avant cela, il reste beaucoup de choses à faire : rejoindre Panama qui est encore assez loin : plus de 800 miles et ne pas manquer quelques étapes intermédiaires.  A partir d’Haïti, nous avons la possibilité de rejoindre Panama (point de passage obligé pour le Pacifique si on ne veut pas descendre par le Cap Horn ou le détroit de Magellan) en passant par la Jamaïque, Cuba, les petites iles microscopiques de San Andrès et de la Providence, en plein milieu de la mer des Caraïbes.  Nous opterons finalement pour la Jamaïque en faisant l’impasse avec beaucoup de regrets sur Cuba.  Les iles de San Andres et Providencia seront visitées si le vent nous y emmène … ce ne sera finalement pas le cas !  Nous prendrons la route directe vers Boccas de Toro à Panama.

La Jamaïque, c’est une destination qui fait rêver Hubert et Augustin : Capture 18.01.21 Bob Marley, les rastas, de l’herbe 🙂 … une destination aussi très peu empruntée par les voyageurs.  Nous entrerons à Port Antonio, très joli port au nord est de la Jamaique.  Nous y passerons quelques jours tout d’abord pour débarquer Thierry, devenu un membre à part entière des 7 à vivre (et oui, avec grand regret, il se fait que son boulot l’appelle …) et d’attendre une fenêtre météo favorable pour notre première longue traversée.

photo1Nous en profitons pour y faire un peu de tourisme en allant visiter l’ile privée de feu Errol Flynn (il en avait bien de la chance, Capture 18.09.40dommage que cette propriété soit maintenant abandonnée). Nous nous baignons aux Reach Falls dont Hubert vous a déjà fait une petite vidéo. Presque toute la famille teste le surf sur les grosses vagues de Boston Bay  Capture 18.07.55et nous rejoignons le phare de Morant Point,  situé à la pointe est de l’ile.  Capture 18.10.40La route vers ce phare nous a rappelé les pistes africaines.  Nous entrons dans la Jamaïque rurale, loin des sites touristiques.  Il nous faudra preès de deux heures de piste à travers les champs de canne à sucre avant d’entendre la mer.  En chemin, nous croisons Capture 18.11.11une centaine de chariots chargés de ces longs bâtons de canne à sucre faisant la file afin d’être transformés dans une énorme usine.  Enfin, nous apercevons le phare, Capture 18.13.07nous passons par dessus la clôture et là, le gardien des lieux, Pedro, nous accueille bien sympathiquement. Il nous permet même de monter les 128 marches du phare pourtant en pleine réfection afin de découvrir la vue d’en haut et d’y observer Capture 18.11.35l’allumage automatique des lampes dès le coucher de soleil. Un chouette moment de partage avant de reprendre notre piste une fois la nuit tombée.  Nous nous arrêtons dans le premier village et mangeons sur le bord de la route (on adore) et parcourrons les derniers kilomètres avant d’exploser un pneu qui a malheureusement été percuté par un des nombreux trous de la route… coup de bol, il y avait une roue de secours !  Ensuite, ayant tellement trouvé chouette de visiter un phare, nous avons récidivé avec le phare de Port Antonio que nous avons à nouveau pu visiter Capture 17.57.37(il n’avait que 48 marches), la gardienne étant aussi bien agréable.  On pourra de cette manière apporter de nouvelles photos de phares à Nadine !Capture 17.56.16Un superbe proverbe propre à Port Antonio nous a été raconté. On pourrait le transposer pour la Belgique. « Si vous ne voyez pas la pluie à Port Antonio, c’est que vous n’y pas les bienvenus ».  Rassurez vous, nous avons été bien salués !Capture 18.06.55La Jamaïque sera aussi l’occasion de partager avec d’autres voyageurs tels Philippe Poupon et sa famille qui mouillera à côté de nous mais surtout avec Capture 17.52.24Laure et Jacques, des belges (et oui, on en rencontre de temps en temps), de Villers-la-Ville qui malgré leurs soucis de bateaux étaient positifs, souriants, généreux et très chaleureux.  Ensuite, c’est en compagnie de Josette et Pierre que nous passons d’excellents moments en attendant la fenêtre météo pour notre grande nav de plus de 650 miles.

Cette aventure, vous la connaissez déjà.Capture 18.18.59

 

8 réflexions sur « Jamaïque »

  1. Hello les 7 à Vivre,

    Toujours aussi passionnantes vos aventures. On se régale vraiment.
    Ici, le printemps s’annonce tout doucement. Nous gratons encore le pare-brise certains matins mais dans l’ensemble, on se sent revivre… Elena pense bien à vous et elle embrasse tout particulièrement son parrain. Elle se prépare pour la dernière ligne droite de BLM.
    Ecrivez encore et postez des photos. Elles nous transportent un tout petit peu…
    Bon vent !
    Stèph

  2. Cc a mon avis je crois que tt se passe bien en voyant les photos. Nous on a été skier av la classe c était super mais c était le contraire de vous il fesait froid ❄️ Mais en Belgique il fait bon donc on tous de bon humeur

  3. Cc a mon avis je crois que tt se passe bien en voyant les photos. Nous on a été skier av la classe c était super mais c était le contraire de vous il fesait froid ❄️ Mais en Belgique il fait bon donc on tous de bon humeur

  4. Très chouette article ! Un grand merci. Ici il fait magnifique : on a même droit a 13-14 degrés pendant qq heures par jours que ça fait du bien !!!

  5. Aymeric tu me manques ! J’espère que tu va bien ,tes photos sont très belle,est-ce que tu à vu des requins ? gros bisous Alexia

  6. J’oubliais … Phil s’est mis au rhum (Rhum JM héritiers crassous de medeuil) pour parer au rouli… Me dit-il 😉

  7. Heureuse de lire que tout va bien, vous rayonnez 😀 (nous = fromages blancs espérant survivre à l’hiver) ! Hâte de vous revoir, ébouriffer les cheveux des enfants et peut être même des grands 😉 et de découvrir de nouvelles photos de phares ! Vous nous manquez, prenez soin de vous ! Bisous. Nadine & Co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *