Notre dernier Archipel

Capture-07.23 Nous quittons les Tuamotus et tous les bateaux copains pour visiter les iles sous le vent avant de rejoindre Moorea et Tahiti Capture-07.25pour nos derniers jours. C’est alors que nous apprenons que « Jambon-Beurre » est de retour sur les Tuamotus. Capture-07.27bisSans hésitation, nous décidons de visiter un dernier atoll « Tikehau » et de rejoindre nos copains partis un bon mois avant nous de Panama et que nous n’avions jamais pu rattraper. Il faut dire qu’ils ont un cata hyper profilé et hyperCapture-07.27terrapide qui fait des pointes de vitesse à 30 nœuds. Et depuis qu’on les connait nos sandwichs ont une toute autre saveur:-) . C’est en leur compagnie que nous nagerons et toucherons une dernière fois les raies mantas, que nous assisterons aux concours du meilleur copraculteur de l’ile (chaque participant a devant lui un tas de 30 noix de coco qu’il doit fendre, découper, en extraire la pulpe blanche de coco (le fameux copra) et tout rassembler dans un sac de jute en moins de temps possible) ainsi qu’au plus rapide lever de Capture-07.26poids de 70 kg sur l’épaule. Mais voilà déjà le chant dCapture-07.34es sirènes de Bora-Bora qui nous attire. Talitha Koum et Jambon-Beurre ont bien tenté de nous retenir avec des propositions on nCapture-07.20e peut plus malhonnêtes de chasse aux crabes des cocotiers, de pêche aux poissons perroquets, de cours de kite, de plongées, … ils avaient même emmêlé volontairement nos ancres lors de notre départ nocturne  (comme d’hab) pour nous décourager. Mais non, Laurent enfile sa bouteille et plonge une dernière fois pour nous libérer. Et c’est parti pour 24 h de nav avant de découvrir Capture-07.33les sommets des iles sous le vent se découper dans le bleu infini de la mer et du ciel. Ces iles ont tout pour plaire : Capture-07.54le lagon (un peu comme aux Tuamotus) dans des dégradés de bleus et les montagnes (un peu comme aux Marquises). Chouette, de Capture-07.50bismagnifiques balades en perspective avec Zouk et Zorba. Capture-07.51Ben oui, on quitte des copains pour en retrouver d’autres 🙂
Nous découvrirons alors Damien dans son milieu, celui de montagnard savoyard et Fabienne toujours partante pour un sommet. Et là en haut, après l’effort sous le soleil Capture-07.40(on y a laissé quelques litres de sueur), c’est la récompense. Et non, il n’y a pas de petite buvette pour boire une bonne bière, mais juste une vue incroyable sur les bleus du lagon, leCapture-07.45s hôtels construits sur pilotis, les trainées blanches de bateaux à moteur, nos catas encore plus beaux que jamais, le relief sous Capture-11.08l’eau qui se dessine comme une aquarelle … En bas, sur l’eau,Capture-07.35 les enfants et les parents s’éclatent en wakebord, en paddle ou paddle surf car comme nous sommes à l’intérieur des lagons, l’eau y est calme. Si calme qu’elle ressemble parfois à un grand miroir tout Capture-07.56lisse. Sous l’eau, un vrai régal également, de petites passes appelés, jardins de corail où nous observons une multitude de poissons bien colorés, ou des sites de snorkeling où juste avec un morceau de pain, nous attirons à nous des centaines et des centaines de poissons aux formes et aux couleurs diverses. Capture-07.45bisSans compter, ce dégradé de bleus même sous l’eau qui est incroyable. Certains montent au mat, juste pour le plaisir des yeux… Et puis sur terre, nous croisons le regard et les sourires des habitants toujours charmants et accueillants. Nous naviguons de mouillage en mouillage,Capture-11.22 d’ile en ile, en passant de Tahaa à Bora suivi de Raiatea et Huahine. Un jour les filles (Fabienne, Nathalie et Béné) ont même abandonné les catas pour une navigation afin de traverser l’ile de Huahine à pied. A nouveau quelques km dans un décor incroyable accompagnés de quelques petites rencontres bien sympathiques. Nous oserons même rejoindre l’ile de Maupiti, une petite ile à 30 miles à l’ouest de Bora. Capture-11.16C’est une toute petite ile encore préservée du tourisme de masse, Laurent y a fait ses joggings le matin, 8 km pour en faire tout le tour. Mais elle est vraiment charmante avec sa crête qui se présente à nous quand nous avons franchi Capture-07.42sa célèbre passe qui en effraie plus d’un (on peut y trouver jusqu’à 9 nœuds de courant contraire et un terrible massacré). Capture-11.05C’est cette fois-ci, ce sera en solitaire que nous entrons dans le lagon de Maupiti et là au loin quelle surprise, nous retrouvons Martin, Bérenger, François et Pierre, les 4 jeunes naviguant sur Amasia, Capture-11.13un bateau écologique. Nous les avions quitté aux Marquises à Nuku Hiva. Et là, nous sommes arrivés juste à temps (ils levaient l’ancre) pour un petit apéro-diner Capture-11.11avant leur départ pour une nouvelle grande traversée de 20 jours jusqu’en Nouvelle Calédonie. Allez voir leur site si ce n’est pas encore fait, ils font des vidéos éducatives très sympas sur leur voyage autour du monde. Après quelques petites balades pour aller admirer ceCapture-11.11bis magnifique lagon d’en haut, c’est à vélo que nous nous lançons pour en faire le tour et profiter d’une pause déjeuner chez Mimi et son délicieux poisson cru au lait de coco, un vrai régal devant une plage de sable blanc et un lagon profond de moins d’un mètre qui permet de rejoindre le motu d’en face … Capture-11.10C’est ici également que nous regarderons les danses traditionnelles des iles où les jeunes filles et les garçons habillés de feuilles et de fleurs nous offrent un ravissant spectacle. Capture-07.52Le temps passe maintenant vraiment trop vite, dès la bonne fenêtre météo, nous devrons quitter ces iles sous le vent pour rejoindre Tahiti, dernière escale de notre voyage …Capture-07.46

4 réflexions sur « Notre dernier Archipel »

  1. Coucou les 7 à vivre !! Cool de vous lire !!! On pense souvent à vous !! Comment se passe votre retour ? Nous nous venons de rentrer et nous aménageons dans un nouveau chez nous la semaine prochaine !!! On vous embrasse tous !!!

  2. Vous nous avez fait rêver pdt 1 an. On espère néanmoins voir les photos de la suite et fin de votre voyage. Mais rêvons, nous les verrons peut- être à vos côtés et ça, c’est que du bonheur.
    Bisous et à tres tres vite
    Caro and co

  3. De plus en plus beau, rien que du beau !
    Pluie (et un peu de soleil) pour vous accueillir 🙁
    Bienvenus sur le sol belge les amis… On a plein de sable dans notre grenier !
    A très bientôt pour un beach volley
    Les K

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *