Jordanie … l’hécatombe …

Avant de quitter la Syrie, les enfants ont fait un petit spectacle sur la scène de l’amphithéâtre de Bosra et ont fait des courses dans les gradins.  Vraiment très impressionnant, de par sa taille et son état de conservation !  Nous avons alors décidé de nous rendre en Jordanie (sans oublier de vite faire notre troisième plein de carburant).  Une fois la frontière passée, en trois heures, un peu comme la frontière Syrienne, nos mésaventures commencent : Aymeric malade (il a presque vomi sur un douanier), suivi par une fuite dans notre grand réservoir à mazout (Laurent était inquiet au point de ne savoir comment réparer), suivi par Laurent malade (Béné à même dû conduire le camion deux journées).  Ensuite, Hubert tombe du camion (bon vu qu’il sait bien qu’il a fait une connerie, il essaye de pas trop se plaindre), Augustin tombe malade juste avant de se couper le doigt en passant au dessus d’une palissage (aussi un truc dont il ne peut trop se plaindre car on lui répète sans cesse ce qu’il ne peut pas faire, il pourra même vous décrire la manière dont il a failli voir les pommes de près).  Et pour finir Guilhem et Hubert … en gros, restait Béné et Isaline sur le pont !  Heureusement que nous sommes partis à 7 !  Bon, si on vous écrit, c’est que tout rentre dans l’ordre, la grosse fuite est réparée, les blessures se guérissent et les maladies (des « Touristas » sous formes diverses) sont pratiquement plus que de mauvais souvenirs …

La Jordanie, comme nous le disait Bayanne, terre d’accueil (la Syrie aussi d’ailleurs).

Conversation type du pays : Hello, how are You ?  Where are You from ? We are from Belgica (Belgium, ils connaissent pas en général).  WELCOME IN JORDAN ! (avant, c’était Suria). Les gens sont ici très chaleureux et souhaitent que nous rentrions au pays avec pour seule envie de revenir les voir.  Ce que nous conseillerons très volontiers.

Même si on a eu quelques coups durs,  ça nous a pas empêché d’avancer.  En Jordanie, les paysages nous semblent plus montagneux que les Syriens et plus arides.  Nous avons fait trempette dans la mer morte (même Aymeric a su nager et sur la photo ci contre, personne n’a pied !) avant de nous rendre à l’endroit du baptême de Jésus, sur la frontière avec Israël (nous sommes côté Jordanien et voici une photo de l’autre rive du Jourdain qui fait tout de même moins de 10 mètres de large).  Nous sommes à quelques kilomètres des villes de Bethléem, Nazareth, Jericho, Jérusalem, du Lac de Thibériade …  avant de nous rendre sur le mont Nébo, où Moïse a contemplé la « Terre Promise » avant de s’éteindre. Un peu de religion Chrétienne dans ces pays Musulmans … (qui d’ailleurs croient également à Abraham, Moïse, Jésus, … et Mohammet !).

Ensuite, nous nous sommes rendus un peu par hasard à des sources d’eau chaude … au bout d’une route en cul de sac au fond d’une vallée … ce fut très agréable de rentrer dans une piscine à 35° (bain de minuit pour toute la famille, à la lueur de la presque pleine lune) pour le lendemain se balader dans une rivière qui elle devait être à un peu plus de 30° … nous n’avons malheureusement pas pu repérer le canyon proposé par Patrick et encouragé par Caroline.  Nous attendons d’être avec lui pour cela :-).

Ensuite Forteresse d’Al Kerak, très joli château du temps des croisades tout comme d’autres que nous avons pu voir en Syrie (Salad’in, Krak des Chevalliers).  Cette fois, c’est la partie souterraine qui était très impressionnante !  A la sortie d’Al Kerak, nous avons voulu aller saluer le cousin du papa de Bayanne, malheureusement il n’était pas là … pas grave, il ne se dégonfle pas, il nous invite dans son restaurant !  Un cinq étoiles comme le décrivent les enfants !  Si un jour vous passez par Al Kerak, n’hésitez pas à passer au Guest House ou au Restaurant situés de part et d’autre de l’entrée du château, vous ne serez pas déçus !  Encore un grand merci à lui !

Nous sommes ce soir à Dana, au milieu d’une réserve naturelle, où nous avons internet directement dans notre camion !  Les enfants ont encore fait un feu pour nous préparer potage et thé (Chai comme on dit ici).

Pour le reste (et pour enfin répondre à IMNNGL), sachez que l’ambiance familiale est très bonne, que les plus jeunes profitent pleinement du voyage et le trouvent fantastique au point de nous le répéter souvent, que les deux plus grands qui avaient quelques appréhensions au moment du départ commencent vraiment à rentrer dans notre voyage et semblent en profiter également.  Pour tout vous dire, même Augustin semble trouver le voyage bien agréable !  A ce jour, que du bonheur et donc à conseiller vivement !

Sinon, nos journées sont fort chargées.  Nous n’avons passé jusqu’à présent que deux fois deux nuits au même endroit.  Note, un moyen (on pense) facile pour nous décharger un peu : passer de temps à autre quelques jours au même endroit…

Pour ceux qui veulent savoir ce que nous faisons : visites, ballades (mais pour cela vous avez les photos et articles de notre blog), nous nous déplaçons (nous sommes aujourd’hui à un peu plus de 9 000 km, soit environ 150 km/jour à moins de 40km/h de moyenne), gestion du quotidien (nourriture, préparation repas, rangements, vaisselle, lessives, … et gestion des factures et autres documents en provenance de la maison ), gestion du voyage (Itinéraire, renseignements sur suite du voyage (ambassades, visas, autres voyageurs) , entretiens, aménagement, réparations du camion) et finalement scolarisation des enfants.  Pour tout vous avouer, le dernier point est par moments un peu bâclé, mais tout le monde nous dit, ne vous inquiétez pas, c’est une grande ouverture sur le monde que vous leur offrez et ce que vous leur apprenez de cette manière, aura une grande valeur pour leur avenir …

Nous lisons tous vos messages qui nous font très, très, très plaisir, même si nous n’arrivons pas à  vous répondre … nous nous efforçons de partager un peu notre aventure par le biais de ce site …

MERCI à tous ceux qui passent par ici et lisent nos quelques lignes … on vous embrasse !

8 réflexions sur « Jordanie … l’hécatombe … »

  1. bonjour, ici un espagnol travaillant en Algérie
    je vous ai vu en jordanie, à la fortresse d’Al Kerak et aujourd’hui, en voyant la photo de votre camion que j’avais fait, je vous ai cherché par google. Trop intéressant l’aventure que vous faites.
    Je voulais vous demander: pour combien de temps vous allez continuer ces superbes voyages?

  2. Bonjour,

    Nous vous avons croisé avec toute votre petite famille en Jordanie juste avant le château de Kerak dans ce canyon ressemblant étrangement au Colorado.J’étais en compagnie de mon épouse d’origine libanaise et francophone.
    Nous avons adoré la Syrie si différente de la Jordanie.
    Ne manquez pas Lallibella en Ethiopie:c’est magique.
    Bonne route à tous.
    Yola et Daniel.

  3. Hello les amis,

    Ah… samedi, nous avons enfin vu sur le site des nouvelles de nos aventuriers ! On commençait à s’impatienter ! Non mais c’est vrai quoi, ça devient un rituel d’ouvrir la page « septavivre » quand on allume son PC !
    Bon, on est rassuré de voir que tout va bien malgré la Tourista ! C’est comique, la semaine dernière, nous avions 3 pensionnaires en plus à la maison car les parents étaient partis 8 jours marcher dans le désert (pas très loin de vous) et ils sont rentrés jeudi soir avec un reste de Tourista ! On dirait que ça règne là-bas !
    Constantin trouve sympa l’idée d’adopter un caméléon. Ici, il apprivoise plutôt les grenouilles et les escargots. C’est moins coloré évidemment mais bon…
    Toujours plein de soleil chez vous. Et toujours de magnifiques choses à découvrir.
    On se réjouit déjà de la suite… Soyez prudents…
    Bisous,
    Les Kozy’s

  4. super , que de plaisir de vous lire , çà donne envie de partir,
    quelle superbe aventure pour vos enfants
    continuez à nous faire rêver
    amitiés
    catherine Varzos

  5. Bigre, je pensais que la Bérézina était plus au nord! La litanie de vos mésaventures fait froid dans le dos. Vous faites preuve de courage et de sang-froid dans l’adversité. Bravo pour la façon dont vous gérez et surmontez ces imprévus.
    Je suis également très impressionné par votre rythme: je pensais que vous restiez plus souvent quelques jours au même endroit. En effet, si vous voulez vous prendre quelques vacances (mais qu’est-ce que je raconte, vous êtes déjà en vacances permanentes…), posez-vous quelque part et restez-y trois ou quatre jours. Un peu de farniente, cela ne vous fera pas de mal.
    Très heureux que votre aventure « humaine » continue à être aussi riche, autant au moins que l’épopée touristique proprement dite: entre les moments en famille, les rencontres avec d’autres routards, les interactions avec les habitants… sans oublier les échanges sur ce site, vous allez rentrer avec des souvenirs qui iront bien au-delà des lieux que vous aurez visités.
    En parlant des lieux, justement, je conseille à ceux qui ne l’auraient pas encore fait de passer en mode « satellite » sur la page « Où sommes-nous? » et de jouer avec le zoom: c’est extraordinaire de voir la variété des terrains sur lesquels vous évoluez. Depuis le sud de la Syrie, la carte est une palette de jaunes et d’ocres.
    Vivement la prochaine volée de photos… et des éclaircissements sur ce mystère de la mer morte. Je serais enclin à penser que la partie émergée du corps est proportionnelle à la taille et surtout au poids: un enfant plus léger et plus petit s’enfoncera moins dans l’eau mais, étant plus petit, il dépassera aussi moins de la surface qu’un adulte. Mais je ne suis vraiment pas très calé en physique alors j’attends que ma théorie se fasse massacrer par les autres visiteurs. Il y a un certain Jésus qui était très fortiche: lui, il avait à peine les sandales sous la surface, mais ça, c’est une autre histoire 😉

  6. Très bel article sur la Jordanie, on voudrait y être avec vous, mais vous n’avez pas prévu deux couchettes pour nous et Mamy (Bon Papa non plus)n’aime pas la tente pour loger à coté de votre palace….
    Ne nous faites pourtant pas croire n’importe quoi !!!!! je m’explique : la photo dans la mer morte, où personne n’a pied comme vous dites, on peut quand même deviner la taille des personnes, or, lorsqu’on flotte, on a tous à peu près la même partie du corps qui émerge de l’eau…. Je sais bien que la mer morte (en contradiction avec son nom) porte mieux que n’importe quelle autre mer……
    Bisous
    Bon-Papa

  7. Super carnet de voyage,bonne continuation,très sympa de vous lire…déja bien loin l aventure du pneu …(moi aussi ,de retour de Bretagne…)6 nouveaux pneus maintenant ! Bonne route;Galinette(YELLOW EVENTS).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *