18 réflexions sur « Bonne Année 2011 du coeur de l’Afrique … »

  1. Steph, enfin… « Bavards », certes. « Pervers », je démens vigoureusement. Quant à laisser de la place aux « Sept à vivre », volontiers mais… cela fait une semaine aujourd’hui que c’est le silence radio… Alors voilà… Que veux-tu?… On meuble un peu… Polompompom… Et sinon, toi, ça va?… Polompompom… Fait moche, hein?… Mmmmhhhh… (silence pesant)

  2. Mais ce site est complètement sous l’emprise de bavards pervers ma parole ! Que diable, laissez donc un peu de place à nos propriétaires, nos voyageurs, nos amoureux (et voilà que je retombe dans le thème de la promiscuité !), bref, nos 7 à vivre quoi !
    Ici nous battons des records de pays sans gouvernement et nous bénéficions d’une météo peu clémente… Les rivières débordent (après la fonte des neiges… du jamais vu) et les citernes d’eau de pluie affiches » complet ».
    En conclusion, on attend avec impatiente un peu de soleil de chez vous…

    A très bientôt,
    Stèph

  3. IMNNGL ose l’impensable: les enfants au volant!!! Evidemment, ça pourrait expliquer comment un arbre est venu reculer dans le camion au début du périple. On avait un peu oublié cet incident, anecdote gentiment cocasse qui, à la lumière de la théorie d’IMNNGL, prend aujourd’hui une tout autre tournure: c’était donc une erreur de jeunesse d’Hubert, mal guidé par Augustin, lui-même mal secondé par Guilhem… etc… etc…

  4. Vu que l’appel est officiellement lancé, malgré que « cela ne nous regarde pas » (du tout d’ailleurs) et que tout le monde se pose cette même question à propos de leur intimité dirons-nous, voici ma théorie (quoi que j’ai un petit faible pour la première de « Jean-Seb »).

    Connaissant Laurent, il a pensé à tout. Après tout, un minimum d’intimité est indispensable dans un couple.
    « Hubert et Augustin sont moi foi suffisamment grands pour gérer de temps en temps ce camion » s’est-il dit. Dès que les routes s’y sont prêtées, il a apprit à Hubert à conduire le camion et à Augustin à faire copilote. Pour responsabiliser les trois plus jeunes il aura demandé à Ghilem de seconder Augustin, à Isaline de checker ce que Ghilem faisait et à Aymeric de vérifier qu’Isaline faisait bien son boulot. On n’est jamais assez prudent…

    Pendant ce temps-là, et bien… l’arrière du camion est libre…

    Je passe la main aux autres inspirés parce qu’après tout, même si « cela ne nous regarde pas », cela diverti.

    IMNNGL

  5. Toujours en réponse au post de Françoise et Alain (dimanche 9 janvier), je comprends leurs questionnements autour de l’étouffante promiscuité dans laquelle un couple en pleine possession de ses moyens – il l’a prouvé à au moins cinq reprises – est obligé de partager un espace ô combien restreint avec dix jeunes oreilles qui doivent tout doucement commencer à se demander si ces histoires de cigognes et de choux ne sont pas une vaste farce.

    Bon, c’est très bien tout ça, bien amené, bien emballé, mais comment en venir aux « faits »?… Hum…

    La meilleure façon de répondre – et la plus directe – est sans doute de vous rediriger tous vers la webcam que j’ai discrètement installée dans le coin « parents » de la cabine avant le départ et qui, je dois dire, ne m’a pas déçu jusqu’ici. Les images peuvent être téléchargées à partir d’un lien que je me ferai un plaisir de communiquer à ceux qui m’en feront la demande – et qui m’auront au préalable versé la somme de 1.000 EUR (mais ça les vaut, franchement!), somme qui sera bien entendu intégralement reversée à une sélection d’ONG actives dans les pays traversés par Laurent et Béné. Décidément, ils font vraiment du bien partout où ils passent, fût-ce malgré eux!

    En attendant le coup de fil de mon banquier, qui ne manquera pas de se demander pour quelle raison obscure le solde de mon compte à vue dépasse soudainement celui d’Albert Frère, nous pouvons échafauder d’autres théories.

    La première se baserait sur cette curieuse tendance qu’ont les couples de voyageurs avec enfants à faire route de conserve. Pourquoi donc des gens qui plaquent tout pour s’enfoncer en Afrique vont-ils s’agglutiner avec d’autres Français, Suisses, Allemands, Autrichiens ou Hollandais? Mais c’est tout bête, voyons: ils font du babysitting en alternance, les uns pour les autres. Pendant qu’un couple assure l’animation de toute la ribambelle, les autres… enfin… voilà, quoi. Et le lendemain, c’est un autre couple qui est de corvée et qui transforme son camion en colonie de vacances.

    La seconde théorie pourrait s’appeler « Vas donc voir là-bas si je n’y suis pas ». Elle est simplissime. Laurent et Béné trouvent de temps en temps une course à faire faire par leurs enfants. Des huits à la crème à aller chercher à la boulangerie, par exemple. Mais en plein Wadi Rum, les enfants mettent six heures de marche aller-retour pour se rendre compte que, le vendredi, jour férié chez les musulmans, la boulangerie est fermée! Et que de toute façon, elle ne vend pas de huits à la crème! Or, en six heures… enfin, soit…

    La troisième et dernière théorie est ma favorite. Ceux qui ont vu le camion avant le départ – ou à défaut les photos présentes sur ce site – se seront sans doute fait la même réflexion que moi: c’est dingue qu’une cellule qui semble aussi volumineuse de l’extérieur soit aussi exiguë à l’intérieur. Ca ne vous rappelle rien, ça? Mais si, ce feuilleton où l’inspecteur Ceylan et son vieil imper font X pas dans la maison et Y le long de la façade extérieure pour en déduire que ça ne colle pas et qu’il y a donc une cache dans l’habitation! C’est limpide: cette cellule ressemble à un terrier de fennec pour la simple raison que Laurent et Béné y ont subrepticement aménagé une suite capitonnée et insonorisée, avec jacuzzi à bulles, éclairage tamisé et matelas Dunlopillo de neuf mètres carrés – un espace ignoré de tous et dont l’accès est situé dans la citerne à eau. Accès peu pratique, il est vrai, mais tellement discret!

    Voilà, voilà. L’appel est lancé aux autres visiteurs de ce site: les théories les plus fumeuses sont les bienvenues. Et rappelons-nous bien que, au-delà de ces élucubrations, le reste… eh bien, le reste… comme dans le sketch des Inconnus… « cela ne noouuuus regarde pas ».

  6. Salut vous tous,

    Pour ma part, je trouve que Françoise et Alain se débrouillent plus que très bien pour alimenter ce qu’ils appellent bien sympathiquement le magazine de « Classe ». De l’humour allié à de l’enrichissement par leur invitation à naviguer vers d’autres univers très parallèles à « la claes motion » (tiens, voici une idée de nom pour le camion qui est lancée; ce chapitre n’a pas beaucoup évolué il me semble). C’est tout ce dont votre blog aime s’alimenter.
    Oui, je vous entends bien dire: »retournons à la Claes motion les enfants, il est temps de faire chemin »; tout comme le Pape dirait, « ma Papamobile est-elle prêt? »; ou encore « il est temps que je saute dans ma Batmobile ».

    Que votre route soit belle et sereine,

    IMNNGL

  7. Excellent commentaire de Françoise et Alain. Je bois du petit lait. Et je me suis empressé de suivre leur conseil en allant me promener sur quelques sites renseignés par Laurent et Béné. Petits morceaux choisis:

    Dacaparasajo:

    « Branle bas de combat, en avant pour changer la roue, opération réalisé sans encombre avec l’aide de super Laurent qui est équipé comme dans un garage ».

    SUPER-LAURENT, maintenant ! On veut voir le costume, le sigle, la cape, la Laurmobile (non, ça on connaît déjà, c’est un Transformer à propulsion nucléaire muni d’un armement hallucinant mais astucieusement camouflé en camion un peu pourrave pour ne pas attirer l’attention).

    Yves Sodet:

    « Les kilomètres s’enchainent, sous un ciel nuageux, lorsque me voilà doublé par un camion de type militaire avec sur la cabine arrière, transformée en couchage un dessin d’une famille et une adresse d’un site http://www.septavivre.com ou .be. Voilà encore une rencontre des plus surprenantes, car bien sur je l’ai retrouve un peu plus loin arrêter afin que nous discutions. Je m’arrête à mon tour et découvre un jeune couple avec leurs 5 enfants, 4 garçons et une fille partant pour l ‘Afrique du Sud pour une période d ‘un an. La pluie s’annonce et je m’équipe avec mes vêtements de pluie. Gentiment il me propose généreusement de m’avancer et de charger le vélo dans le camion, mais je ne sais pas encore dire oui et puis j’ai peur d’abimer leur camion. »

    Peur d’abîmer leur camion ??? Elle est bien bonne. C’est mignon, remarquez. Je suppose qu’entre-temps, Yves a appris à connaître les Claes et s’est rendu compte de l’incongruité de ses scrupules.

    Dusties on Road (Marina & Roger)

    « Im ganzen sind wir 6 Schweizer, 2 Suedafrikaner, 3 Deutsche, 2 Englaender, 2 Hollaender, 5 Franzosen (Familie mit 3 Kindern!) und 7 Belgier (Familie mit 5 Kindern!!!). »

    Pas moins de trois points d’exclamation après « famille avec 5 enfants ». Eh oui, je sais Roger, même à moi, des années après, ça me fait toujours cet effet-là…

  8. merci pour ces très beaux regards…
    nul doute que vous en rencontrerez encore beaucoup
    nous vous souhaitons une année 2011 remplie de merveilleux regards et de regards
    émerveillés!!!
    biz à tous les 7

  9. Bonjour Bénédicte et Laurent,
    Bonjour les enfants,
    Bonjour la tribu Claes….

    Un tout grand merci pour vos bons vœux originaux (originaux, comme de coutume chez vous) avec ces regards de tous âges qui en disent long.
    Ces yeux émouvants, émotionnants, jeunes, avides de savoir et de rencontres nous procurent des larmes de joie.
    Nous vous souhaitons d’emmagasiner, avec vos beaux yeux écarquillées, encore plein d’images idylliques et merveilleuses de vos pérégrinations et que 2011 vous apporte encore plein de bonnes choses.

    Nous conseillons aussi aux assidus de votre compte-rendu quasi-hebdomadaire de lire les commentaires de vos « rencontres » (voir la rubrique « liens »). Même si, avec le traducteur automatique de Google, cela semble être du « petit nègre » (vous vous approchez de l’équateur, isn’t it ?), nous voyons l’ébahissement de ces rencontres au sujet de votre projet.
    Ils en écrivent en MAJUSCULES, avec plusieurs points d’exclamation !!!!!, ou mettent en évidence les 5 enfants. C’est très beau.
    C’est réconfortant de voir le bien que vous procurez auprès d’autres personnes rencontrées selon les aléas du voyage.

    Vous avez certainement passé le plus beau réveillon de Noël que l’on puisse imaginer. Au milieu de nulle part avec des êtres ouverts à l’autre, avec un sapin de Noël fabriqué avec des branches séchées et du papier « en rouleau » (sans préciser) (pas sûr que Goldie de Louvain-La-Neuve apprécie ce modèle), des assiettes en super porcelaine de chez Hallmark et les verres en cristal de Val Saint-Brasserie du coin…. On retrouve la photo de ce beau Noël sur le lien ci-dessous.

    http://4.bp.blogspot.com/_HkUq8aZbj_8/TRw4bjVPkUI/AAAAAAAAAHs/QmtD-7jYMFk/s1600/IMG_3213.JPG

    (Traduction de « dusties on road » : Dans l’ensemble, nous étions 14 adultes et 8 enfants. Les hommes ont construit un four en pierres de granit, est que nous avons 4 poulet cuit au four, pommes de terre, pain et gâteau au chocolat. Les enfants ont construit à partir de branches et de papier hygiénique, un arbre de Noël.). Petite précision : le papier était « neuf » à l’approche de l’an du même nom.

    Mais z’où étaient les huit z’enfants ? Les Septavivre et les Chamacos? Nous voulons des photos…

    Nous lisons et relisons que vous avez déjà, durant ce voyage, fêté plusieurs anniversaires (dont celui de votre mariage), organisé de somptueuses fêtes inoubliables au milieu de nulle part pour Noël et le Nouvel-An et passé des soirées mémorables.
    Nous ici, avec notre confort minimaliste, (un living de 40 m²) alors que vous vivez dans un espace démesuré (living de 40 Km²), nous fêtons aussi ces choses-là et nous nous retirons ensuite dans la chambre des parents…
    Mais vous, comment faites-vous intimement ?
    Nous devinons que votre chroniqueur quotidien, si pas bi-quotidien, aura sa petite remarque « piquante » à ce sujet. « Je sens bien que ça vient »…dirions-nous…:-)

    Il existe des abonnements au Vif Express, au Soir magazine, à Télémoustique……mais rien de tel qu’un abonnement GRATUIT (crise oblige) à « BÉNÉLAUR », le magazine de « Classe » 🙂 pour nous dépayser et faire rêver.
    Il y a des bons chroniqueurs, des belles photos et PAS DE PUB…

    Continuez à nous faire rêver.
    Bisous à tous.
    Françoise et Alain

  10. Merci pour cette très belle carte de voeux !
    A notre tour, nous vous souhaitons de continuer votre belle aventure, toujours aussi riche de rencontres insoupçonnées, de visages aussi beaux que différents…
    Que votre bonne étoile continue de vous guider toute cette année !
    Nous avons plaisir à vous suivre sur votre blog, on y sent vraiment votre envie de partage…cela vous ressemble tant…merci…
    Nous vous embrassons fort !

  11. Recevoir vos souhaits pour 2011 ponctués par ces regards d’enfants, de vous et de vos enfants, cela va droit au coeur et je vous en remercie. Si je ne peux vous faire part de mon sentiment via mon regard je peux par l’écrit vous dire que vous me manquez beaucoup. Que l’année 2011 soit, tout au moins pour la première moitié, celle de l’ouverture sur un monde inconnu avec des regards émerveillés. Je pense beaucoup à vous et je vous embrasse tous très fort. Bon-papa sucettes. PS. avez-vous pris connaissance de mon dernier mail concernant votre courrier?

  12. « Je me demande si l’ambiance de l’école vous manque » (Basile)
    Alors là, Basile, je ne peux pas répondre pour eux, évidemment. Je sais néanmoins que si j’avais pu brosser l’école pendant UN AN, bon sang, j’aurais pensé pas mal de choses mais sûrement pas que l’école me MANQUERAIT… Alors là, pas du tout ;-)… J’étais vraiment un cancre quand j’y repense… Les enfants, écoutez bien ce que les adultes vous disent mais ne prenez pas toujours exemple sur ce qu’ils ont réellement fait (ou pas fait).

  13. Pour Hubert et Augustin,

    Je vous remercie d’avoir pensé à me souhaité un bon annif.
    Je me demande si l’ambiance de l’école vous manque.
    Je vous souhaite un bon amusement.
    BONNE ANNEE 2011 !!!

    Basile

  14. Sommes rentrés trop tard pour vous répondre en vrai… Mais grâce à Belgacom Messenger, on a quand pu vous entendre…
    Merci de cette très mignonne attention.
    Nous 6

  15. Petit message de Pierre et Christiane :

    2010, vous avez commencé à réaliser votre rêve.

    Que 2011 puisse vous permettre de continuer cette fabuleuse aventure!
    Nous vous souhaitons une magnifique année remplie de rencontres, de découvertes, de joies…..

    Nous pensons bien à vous et nous participons à votre voyage grâce à vos nombreux récits et vos superbes photos.

    Soyez heureux et profitez à fond de chaque instant!!

    Christiane et Pierre

  16. Depuis les sommets enneigés des Alpes nous vous souhaitons une trés Bonne Année 2011 pleines de rencontres enrichissantes, de découvertes merveilleuses et d’exprériences nouvelles.

    Continuez à nous faire rêver avec vos récits et vos magnifiques photos.

    Marie-Sophie et Jean-François, Anne-Charlotte, Pierre et …

  17. MA-GNI-FI-QUE !!!!!!!!!!
    Merci pour cette carte… et pour VOTRE regard de « Sept à vivre », cette fenêtre sur le monde qui nous permet de voir un peu ce qui se passe ailleurs, loin des catastrophes du journal télévisé, plus près des gens d’ici et là-bas, un regard HUMAIN.
    Encore! Encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *