Archives par mot-clé : Les Balkans

La fin de l’Europe …

Tout d’abord, bravo à Jean Sébastien et Jean Philippe pour avoir trouvé l’utilité de l’étrange machine.  Il s’agit effectivement d’une machine à laver (les tapis).  C’était très amusant de faire varier les débits de l’eau en jouant avec les différentes « vannes » en amont et de la tester avec une serviette de bain.  Pas évident de repêcher le linge dans le bouillon (environ un m³ d’eau !).

Nous sommes ensuite allés voir les « Météores », des roches qui jaillissent du sol (elles ont plutôt été crées par l’érosion, mais bon …) sur lesquelles des moines ont construit des monastères (qui datent du XIIème siècle).  Il y en avait 24 au total, mais seulement 6 sont encore en état et habités.  Endroit magnifique !

Nous sommes alors remontés vers le nord-est de la Grèce et avons  dormi sur le bord de la mer Égée.  Nous avons même eu la chance d’apercevoir des dauphins au lever du soleil.  Hier, nous avons rejoint la Turquie et Istanbul, grande ville où l’on trouve des guides pour nous aider à visiter, des marchands de tapis, … et des touristes à tous les coins de rue.  Nous avons visité le quartier autour de la Mosquée Bleue, Sainte Sophie et pu flâner dans les rues.  D’après les enfants, les mosquées étaient magnifiques.

Nous sommes finalement repartis en direction d’Ankara après avoir franchi le fameux pont séparant l’Europe de l’Asie.  Impressionnant !

Nous voilà donc en Asie depuis hier soir !

Grèce

Le soleil a fait son apparition. Après de nombreuses hésitations et sur les conseils de Stella, une charmante dame d’une agence de voyage (avec laquelle Laurent est resté près de deux heures) ainsi que de Dimitra ( épouse d’un marchand de légumes qui discutait avec Béné pendant tout ce temps) qui a vécu 18 ans en Belgique, nous sommes descendus pour faire une petite boucle en Grèce avant de remonter vers Istamboul.

Nous avons passé une première nuit sur la plage (cette fois-ci, nous avons admiré un magnifique lever de soleil), avons observé les pécheurs de poulpes, bricolé sur le camion (branché le frigo), peint des galets avec les enfants, construit un énorme barrage, … et fait une lessive, …

Le comble du voyage : regarder un match de foot (Anderlecht contre un club local (3-0)) en mangeant une pita.

Ensuite, petite ballade dans la montagne, nous cherchions le lac de Plastira , nous n’avons trouvé qu’un superbe hotel en construction  (futur complexe hôtelier tout en pierre construit par des Albanais).  Nous avons trouvé une étrange machine sur notre route, de quoi s’agit il ?

Nous avons finalement rejoint le lac de Plastira sous la brume.  Ci-dessous notre camion franchissant le barrage à l’extrémité sud du lac.

Kosovo, Macédoine … première panne !

La météo nous force à changer un peu nos plans et nous a convaincu qu’il fallait essayer de rejoindre l’Afrique plus rapidement, le temps pluvieux devenant trop persistant à notre goût et les températures se rapprochant des températures hivernales…   Après une petite semaine passée avec Carla, David et leurs enfants, ce n’est pas sans émotions que nous les avons quittés ce matin.  Un très chouette partage d’expériences !  Merci à eux !

Nous ne passerons probablement plus par Istanbul, ni la Bulgarie mais nous rejoindrons la Syrie en longeant la côte Grecque et Turque à partir de Thessaloniki.

Aujourd’hui, nous avons beaucoup roulé à travers les très jolis paysages montagneux de la République de Macédoine.

Laurent s’instruit sur les méthodes de distillation et en profite pour boire un petit verre de raki.

En fin d’après midi, catastrophe : il y a une fuite à notre réservoir de carburant. Il coule goutte à goutte sur le macadam.  Nous avons heureusement trouvé un « Auto Servis » qui nous a aidé à le réparer.  En un peu moins de deux heures, nous avons vidé le carburant, démonté le réservoir, trouvé la fuite, colmaté cette dernière et finalement tout remonté.  Nous espérons que cette réparation de fortune tiendra toute l’année !  Une bonne entrée en matière sur les différents petits problèmes non prévisibles qui risquent de nous arriver !

Autres points très problématiques :

– la gestion des batteries et les chargement des différents appareils sur batterie. Et le panneau solaire avec la pluie, ça ne marche pas terrible (problème de Laurent)

– la gestion des lessives, la lessive pas de problème à la main ou avec la super machine de brousse mais le séchage par contre est beaucoup plus compliqué sous la pluie (problème de Béné)

Donc, la solution : le soleil 🙂

Albanie, Kosovo … le paysage change et devient moins familier …

L’Albanie, un pays avec des paysages magnifiques, en plein développement (on a pu emprunter une autoroute toute neuve à travers les montagnes qui relie l’Albanie au Kosovo voisin), qui essaye tant bien que mal de se sortir de ses trop nombreuses années de dictature. En parlant d’autoroute, je ne parle pas de ce pont en bois surplombant une rivière en crue qui accepte les camions jusqu’à 15 tonnes (je vous garantis qu’il a effectivement résisté à notre poids).

Trois petites mésaventures : peu après notre entrée dans le pays, des enfants ont volontairement crevé le pneu d’un de nos camions car ils n’avaient pas obtenu ce qu’ils souhaitaient (un peu d’argent demandé de manière assez agressive), juste après la nuit sur la lagune de Patok, une dame a voulu nous réclamer un droit de parking car nous avions passé la nuit (avec autorisation) devant son « restaurant » et à la sortie du pays, un douanier malhonnête a voulu nous faire payer une taxe de 20€ par camion pour les « autobahn ».  Le pneu crevé nous a finalement fait perdre une demi journée et quelques Euro, la dame a finalement reçu 2 € pour son « parking » et un pain, le douanier a finalement dû nous rendre la somme indument perçue  après que nous ayons été voir son supérieur … je n’aurais pas aimé être à sa place …

En dehors de cela, le pays est très joli et a une grande diversité de paysages (voir galerie photos de l’Albanie).  Le bord de mer était inondé. Il a beaucoup plu avant notre passage, pendant (rarement vu une pluie d’une telle ampleur, orages en soirée (on a même eu la photo d’un éclair), pluies diluviennes pendant la nuit) et après (ça ne semble pas s’améliorer).

Le pays ne semble pas encore avoir l’eau courante à en juger par la quantité de châteaux d’eau individuels que l’on retrouve sur les toits des maisons.

Après l’Albanie, le Kosovo, jeune pays indépendant où tout semble très bien organisé et pris en main.  Quelle différence avec le pays frère traversé juste avant.  Premiers contacts très aimables.  Cette nuit, nous dormons sur le parking d’un hôtel qui nous prête une salle avec internet, du chauffage, des boissons, … juste par sympathie.  Quel accueil !  Du coup, nous passons un peu moins de temps à dormir et un peu plus à vous relater notre périple.

Croatie, Bosnie Herzégovine, Montenegro, Albanie

Bonjour a tous, pour vous rassurer, nous allons toujours très bien, même si les connections internet se font plus rares et que nous voyageons toujours sous la pluie … nous aurions sans doute bien mieux fait de rester en Belgique … -)

Nous commençons aussi à rencontrer d’autres voyageurs sur notre parcours:
Yves, le français qui a décidé de rejoindre le Vietnam en tricycle
– Arjan, le néerlandais qui souhaite rejoindre l’Afrique à vélo
Olivia et Michael, un jeune couple de suisses allemands, toujours à vélo, mais pour Singapour cette fois
et finalement David, Carla et leurs trois enfants, une famille française qui voyage pour l’instant en Europe et qui sont déjà à dix mois de voyage.
Nous voyageons avec ces derniers depuis trois jours, ce qui amuse beaucoup nos enfants respectifs … chouette partage d’expérience !

On vient de fêter les 4 ans d’Aymeric avec eux et un couple de retraités allemands sur une plage à l’extrême sud du Monténégro.  Merci pour tous vos souhaits pour l’anniversaire d’Aymeric que nous venons juste de lire …

Avant cela, nous avons pu visiter la vieille ville de Dubrovnik après avoir traversé deux fois la frontière de la Bosnie-Herzégovine (Hé oui, la Croatie n’a pas de territoire continu sur le continent).
Pour la première fois, un douanier a souhaiter visiter l’intérieur de notre camion.

Après, nous avons passé la frontière du Monténégro, ici, c’est à nouveau l’Europe et l’on paye à nouveau en Euro. Même si la région devient de plus en plus pauvre au plus on se rapproche de l’Albanie (région qui devient également Musulmane).
Note (pour ceux qui ont posé la question, même si en Croatie, l’Euro n’est pas accepté, notre simple carte de banque est acceptée dans n’importe quel petit commerce.

Nouvel exercice de conduite à l’entrée au Monténégro (après avoir à nouveau traversé un bras de mer avec le camion, et voici la photo de Béné au volant du camion), nous avons pris une petite route magnifique longeant les bouches de Kotor parsemée de petits ports en pierre abritant deux ou trois barques et pas plus large que les routes de remembrement que nous connaissons en Belgique.  Autant vous dire que croiser une voiture nous faisait à chaque fois perdre quelques gouttes, vous imaginez les litres perdus pour croiser un autre poids lourd …

Nous sommes finalement arrivés à Kotor et avons gravi les 1 300 marches menant au sommet de la forteresse.  Très jolie vue sur l’ancienne ville au bord du lac.  Nous sommes alors repartis dans les montagnes où nous avons passé notre première nuit en altitude.
Le lendemain, repartis dans ces routes de montagne très étroites, sinueuses, mais heureusement peu fréquentées (vraiment rien à voir avec la petite route qui mène à Bxl les bains) où nous avons rencontré la famille française (que Sylvio et Françoise connaissent bien, que le monde est petit !!! Mais qui sont Sylvio et Françoise ? ).  On fait travailler les femmes …

Nous venons de passer deux jours de détente avec les 8 enfants et venons de traverser la frontière avec l’Albanie (Au fait, quelle sera notre prochaine destination ?  Une idée ?)

Suite au prochain épisode !

On vous embrasse !