Archives par mot-clé : Soudan

Le Soudan … un pays étonnant

Après avoir récupéré le camion à Wadi Halfa (vu qu’il a voyagé sur un autre bateau), donné quelques nouvelles sur le site, nous avons pris la route pour Khartoum, et oui déjà , … Nous nous attendions à faire de la piste de pierres et de terre durant 600 km, rien de tout ça. Nous nous sommes retrouvés sur de nouvelles routes impeccables à travers le désert, routes que les Chinois viennent de construire (et oui, les Chinois sont partout). D’ici un an, il y aura même un pont sur le Nil et on pourra passer d’Égypte au Soudan par la route (ce qui fera gagner 5 jours et beaucoup d’argent) . En nous rapprochant du Nil, nous retrouvons des villages, des cultures, des gens. Leurs maisons sont bien différentes des habitations inachevées vues jusqu’à présent. Ici, il y a un mur d’enceinte avec une porte très souvent de couleur, et à l’intérieur de cette cour, deux ou trois constructions d’un seul étage. Quand nous traversons un village, attirés par le bruit de nos engins, les femmes et les enfants nous saluent de la porte. Nous recevons énormément de signes de sympathie.

Dès notre arrivée à Wadi Halfa, nous avons acheté une carte SIM. Nous avons donc internet illimité (Edge, voir même la 3G par endroits) sur le GSM de Laurent et ce partout dans le pays (ça nous coûte tout de même l’équivalent de 30 cent par jour ! ). La connexion est suffisante pour les mails mais encore limite pour appeler en Skype (sauf quand on a la 3G) … Mais qui aurait imaginé cela ?

Pour rassurer tout le monde, les crocodiles ne sont pas partis. Nous sommes allés à leur rencontre sur les bords du Nil et en avons vu des bien sauvages, comme dirait Hubert, ils sont immenses. Il ne fallait pas laisser la main dans l’eau.

Nous avons fêté Noël, au  milieu du désert (dans 40 cm de sable) avec d’autres voyageurs. Nous avons passés une très belle soirée, les enfants avaient fabriqués un arbre de Noël (spécialement pour J-Phi).

Nous avons cuit du pain et un gâteau (au chocolat noir de noir de chez Côte d’or) dans un four en pierre construit au  milieu de nulle part. Ambiance un peu différente des achats de dernière minute, des embouteillages, le tout sous la neige arrivée par paquets chez vous.

Nous sommes ensuite partis à la recherche de leurs sites historiques.

Les cathédrales en terre sur une île au milieu du Nil, De restes de civilisations à Deffoufa.

Les pyramides de Méroé, héritage des pharaons Egyptiens, construites par la dynastie des pharaons noirs du royaume des Koushs. Ce sont des pyramides plus petites mais plus pentues qu’en Egypte. Certaines possèdent une petite chapelle à l’entrée remplie d’hiéroglyphes.

On doit aussi vous raconter…  Nous devions quitter le site des pyramides assez rapidement car on ne peut pas y dormir et le soleil venait de se coucher. Malheureusement, alors qu’il s’était mis dans la descente, nous étions incapables de pousser Chamaco pour le faire démarrer (son démarreur ne fonctionne plus). Laurent, lui, s’était ensablé, plus moyen de sortir de là. Heureusement, grâce aux plaques des Chamaco’s nous sortons de ce mauvais pas, ensuite nous accrochons les deux camions. Mais problème, impossible de tirer Chamaco, rien ne bouge, après avoir tout tenté et plus d’une heure sous le regard des policiers, nous nous rendons compte que les freins de Chamaco sont bloqués … on les déserre et les deux camions peuvent repartir dans le noir complet à la recherche d’un endroit de bivouac, … (aucune photo, aucun commentaire, …)

Autre site visité, le temple de Naqa, après avoir parcouru 40 km de pistes, nous découvrons cet ancien site. Plusieurs temples avec colonnes, hiéroglyphes, et une allée de béliers sculptés.

Nous observons, ici aussi, la vie au temps présent, les gestes quotidiens des bergers d’aujourd’hui et leur façon de puiser l’eau dans un profond puits. Des ânes tirant la corde sur une centaine de mètres pour faire remonter une baudruche remplie d’eau qu’ils versent soit dans des bidons, soit dans des abreuvoirs, soit dans un petit bassin dans un enclos pour leurs chèvres, ânes et dromadaires. Un travail de plusieurs heures, …alors que nous même dans notre camion, nous n’avons qu’à ouvrir le robinet pour obtenir ce précieux liquide.

Nous sommes bien accueillis partout quand ils savent que nous ne sommes pas Américains. Comme ils disent « America no tamam », « Belgica tamam ». Tamam est le mot qu’ils utilisent le plus et qui signifie « bien, bon ou d’accord ».

Des rencontres inimaginables au milieu du désert avec des chameliers venus d’on ne sait où, et partageant avec nous un verre de thé.

Un petit mot tout spécial pour les Chamaco’s : un tout grand merci pour tous ces moments passés ensemble et inoubliables, la traversée du lac Nasser (encore merci pour la tente), les démarches administratives, les passages sous les arbres dans les villages, les entraides mutuelles pour démarrer ou se sortir du sable, les nuits au milieu du désert avec au matin les visites des chameliers, merci pour leur accueil, leur bonne humeur (malgré leurs petits soucis de camion), les conseils partagés, …, les bières, …. et grand merci aux enfants d’avoir partagé avec les nôtres leur petit univers, … on vous souhaite une bonne route avec un camion en super forme cette fois, profitez de chaque moment en famille à la découverte de nouveaux paysages et de belles rencontres ….

Et pour finir, nous vous souhaitons à tous déjà une

Même si nous réalisons un magnifique voyage et vivons des moments inoubliables, vous nous manquez énormément et nous pensons très souvent à vous, … un Noël blanc et toute la neige nous fait tout de même un peu envie (on ose le dire 😉 )

A bientôt, …

P.S.  On a même publié les photos d’Égypte et Israël …

P.P.S. Voici les résultats du sondage (qui ne fonctionnait que sous Firefox) … on garde donc l’en-tête actuelle …


Au fil du Nil …

Après avoir obtenu les visas pour la Soudan et pour Éthiopie, nous nous sommes promenés autour des pyramides de Gizeh. D’après les conseils de JS, nous sommes allés à Dahshur, effectivement nous étions tout seul et nous sommes descendus ce long escalier qui mène au cœur d’une pyramide, comme des Indiana Jones. Ensuite, nous avons pris la route du Nil pour rejoindre Assouan où nous attend le bateau pour traverser le lac Nasser. Nous avons suivi une petite route à travers les villages et les cultures, avons roulé au rythme des ânes. Désespérés par notre allure, nous avons traversé le Nil non pas sur un pont mais pas une petite barge (toute pourrie comme dirait Hubert très anxieux de ne pas couler) plus étroite que la longueur du camion. Magnifique … Une fois de l’autre côté du Nil, nous avons traversé le désert (route impeccable jusqu’à la mer rouge. Là, bien installés sur une belle plage, certains admirent à nouveau les poissons, d’autres ramassent les tourelles et d’autres encore font des châteaux de sable (non, on se trompe, pas des châteaux, mais des pyramides de sable (la classique, la romboïdale, en escalier, elles y sont toutes). Nous reprenons, dans la soirée, notre route à travers le désert vers Louxor. Au premier check point, nous sommes arrêtés, ils doivent s’assurer que la route est sans danger pour nous, nous pouvons y aller mais nous sommes escortés par une voiture de police, 30 km une autre voiture de police prend le relais, incroyable …. A Louxor pour une après-midi seulement, nous visitons le temple de Karnak et la vallée des artisans. Impressionnant l’entrée dans une des tombes, toutes ces peintures, ces couleurs, ces représentations des Dieux, de la vie et du passage à la mort, …Mais Assouan nous appelle déjà et toutes ses tracasseries administratives pour la traversée sans nous laisser la moindre occasion de visiter un peu mais nous permettant de rencontrer d’autres voyageurs (les Chamaco’s, des Anglais, des Suisses, des Sud africains, des Italiens et d’autres encore). Lundi 16h, nous embarquons sur le bateau. Incroyable, impensable en Europe, …,mais en même temps tellement magique nous nous endormons sur le pont avec les yeux vers les étoiles (c’est trop chouette comme dirait Aymeric).  En passant, nous avons la chance de voir Abu Simbel, en première loge depuis le pont de notre rafiot.  Nous voici maintenant à Wadi Halfa au Soudan et nous attendons notre camion. Ici tout est calme et paisible, nous prenons un thé sur le bord de la piste,nous nous promenons sur les routes de sable, nous allons de bureau en bureau pour tous les permis (de voyager, de photographier, …) en un mot nous profitons sans se poser de questions …

Dernière news : le camion est arrivé, est débarqué et on est libre de rouler au Soudan.  Le pays s’annonce magnifique !  Nous sommes enfin en Afrique !

Quelques nouvelles … de Nil

Nous sommes depuis quelques jours dans les formalités administrative et avons passé 4 jours au Caire pour obtenir nos visas pour le Soudan et pour l’Éthiopie.  Nous avons aussi réservé la barge qui nous permettra de traverser le Lac Nasser, seul point de passage ouvert entre l’Égypte et le Soudan.    Au Caïre, nous avons pu retrouver d’autres voyageurs que nous suivions depuis quelques temps : Les Chamaco’s.  Nous traverserons probablement le lac Nasser en leur compagnie pour le plus grand plaisir de tous les enfants (soit 8 au total) et de nous aussi d’ailleurs.

Pour le reste, nous trouvons que vous nous influencez un peu trop … après avoir visité la Cappadoce, nous avons été voir les pyramides Rouge, Noire et Romboïdale de Dashur.  Il n’y avait pas un chat (alors que nous préférons nettement la foule de Giza avec ses vendeurs de tours en chameau, âne ou cheval).  Maintenant, vous vous y mettez à critiquer notre bannière et tout le travail de Béné :-).  On attend le résultat du sondage et les suggestions ( Y a t’il quelqu’un qui connait Hurghada, Luxor, Assouan ou mieux encore, le Soudan ou l’Éthiopie et ses « Musts »).

Pour vous aider au niveau du sondage :

[lasonde sd_id= »784″]

Le 2

Le 3

Le 4,  … en en-tête

Sinon, il y a aussi :


Bon on essayera de mettre des photos d’ici peu … et n’oubliez pas, les vacances approchent !  Bon courage pour les derniers jours …

Pour ceux qui veulent nous rejoindre, on sera au Soudan … et en Éthiopie.  Encore merci pour vos commentaires que nous lisons toujours avec beaucoup de plaisir !  Encore 🙂