Archives par mot-clé : Bocas Del Toro

Nos mille et une aventures à Panama

Arrivant de Jamaïque, c’est très prudemment que nous entrons, un peu  comme d’habitude, de nuit dans la baie de Bocas del Toro.Capture 12.51.26  On ne voit pas grand chose, si ce n’est un feu d’artifice pour nous accueillir …
C’est avec surprise que le lendemain matin, nous observons tous les va et vient des taxi-bateaux transportant des dizaines de touristes d’une ile à l’autre.  Laurent, en tant honnête voyageur, va dès le lendemain matin se présenter à l’immigration et aux douanes. Capture 16.13.59Erreur, nous sommes samedi, on payera donc toutes les taxes avec des suppléments car en dehors des heures de bureaux.  De plus, tous ces braves gens n’ont pas d’annexe et il faudra les ramener à terre.  Lundi, il faudra encore se rendre à l’immigration pour les visas. Chose absurde à Panama, en tant qu’européen, pour entrer à Panama en avion c’est gratuit et si vous entrez avec votre bateau c’est juste 105 dollars par personne. Un sacré budget pour nous 7. Capture 08.51.38Vous connaissez Laurent, il consulte les ambassades, recherche sur internet et finit par trouver un texte de loi disant qu’on ne devrait pas payer.  Lundi, il passera 5 heures dans les bureaux, mais cette fois sans succès, ils n’accepteront pas l’extrait de loi car ils ne l’avaient jamais vu et le déclare finalement incomplet. Capture 12.26.35Pendant ce temps, nous observons les avions qui atterrissent et qui décollent.
Bocas Del Toro est une petite ville très touristique au bord de l’eau où les hôtels, restos, cafés et centres d’excursions se succèdent au bord de l’eau. Nous approchons du carnaval et les « Diables » sont déjà de sortie.  Si vous en croisez un, protégez vos mollets ou préparez-vous à sautez bien haut…Capture 12.52.50
Nous voguons ensuite entre les ilots de mangrove tel un labyrinthe de verdure au milieu de l’eau.Capture 15.06.10
Sur l’ile de Bastimentos, nous rencontrons Audrey et Arnaud avec leurs 2 enfants en vacances à Panama. Capture 16.23.51C’est avec eux que nous observerons les magnifiques fonds marins aux multiples couleurs.  C’est aussi en leur compagnie que nos Capture 14.57.59yeux repèrerons la célèbre grenouille rouge faisant tout de suite au moins 1 cm de long.  Au milieu des vagues et des courants inverses qui vous emmènent vers le large, Capture 14.59.15pendant que les enfants jouent dans les vagues ou tentent de surfer sur les paddles, Capture 14.55.29d’autres se servent d’objets trouvés tel une porte de frigo. Capture 15.11.27Un peu plus loin, nous faisons la connaissance de Vincent, un belge de Liège qui tient un magnifique petit hôtel « Al natural ». C’est un vrai coin de paradis à ne pas rater si vous allez un jour à Panama où les singes viennent le soir en toute sérénité chercher quelques morceaux de bananes. Capture 15.10.25Nous irons également à la rencontre des indiens de Salt Creek. Guilhem, tout comme en Afrique, nous trouve un paresseux. Capture 15.18.55Cet animal se déplace effectivement tout en douceur et très lentement de branches en branches. Malgré son activité très lente, il se cachera plus vite que notre progression dans 50 cm de boue afin de le rejoindre.  Ce sont des paysages sereins et paisibles que nous croisons avant de Capture 15.22.21rejoindre Colon. Capture 15.22.43Ensuite, c’est le Rio Chagres que nous avons parcouru de son embouchure au barrage.  Étant très curieux de découvrir les fameuses écluses de Gatun, nous mouillons au pied du barrage. Cela inquiétait assez fort Béné malgré des lâchers de barrages très, très rares. Capture 15.33.35Nous partons néanmoins tous les 7 à la découverte du canal de Panama, de ses énormes cargos chargés de plus de 500 containers qui montent et qui descendent entre chaque porte sous une chaleur de plomb. A notre retour, plus d’annexe. On se renseigne auprès de quelques pêcheurs. Capture 15.35.06Deux hommes sont partis à bord 20 minutes plus tôt. Que faire? Le cata est là au milieu du rio et nous sommes tous les 7 à terre sans annexe. Sans trop hésiter les 5 enfants et Béné se jettent à l’eau pour rejoindre tout habillé le cata et descendent le rio à la recherche de l’annexe. Capture 15.35.54Les enfants s’imaginent être de grands détectives comme dans les séries télé. Pendant ce temps, Laurent passe d’un commissariat de police à un autre, la police de Panama, la police du canal, la police touristique en taxi ou escorté expliquant à chaque étape notre histoire enfin tentant d’expliquer notre histoire en espagnol. C’est seulement vers 2h00 du matin qu’il reviendra vers le bateau escorté par 3 voitures gros phares allumés. Pour lui pas question de nager dans la rivière, la police le lui interdit car trop dangereux. Ce rio est en fait habité par des crocodiles …C’est donc en paddle que Hubert rejoindra la berge pour prendre Laurent.Capture 07.38.09
N’ayant plus d’annexe et ne voulant pas faire nos visites et surtout nos courses à la nage, nous rejoignons, en slalomant entre les gros cargos, la marina de Shelterbay située à l’entrée du canal.

La suite arrive d’ici peu … Les San Blas, le passage du canal, …

A ce jour (29mars), nous nous préparons pour notre traversée du Pacifique.