Archives par mot-clé : Etosha

Nous l’avons enfin trouvé !

Vous avez pu comprendre à notre dernier article que l’entrée en Namibie était un peu « ennuyante » : des km et des km sans vraiment quelque chose à se mettre sous la dent … si ce n’est des ATM’s et un retour brutal au confort occidental.

Bon, la suite, c’est pas beaucoup mieux …non, je rigole 😉 🙂 😉 🙂

Allez, un petit parc national dans le nord (Etosha) et hop, on le trouve !  Hé oui, nous avons enfin trouvé notre roi de la savane, après 7 mois d’Afrique, le premier lion mâle !  Il a failli manger des touristes devant nos yeux !  Ce parc est vraiment très sympa et beaucoup moins cher qu’en Afrique de l’est. Les campements dans le parc ont tous un « Water Hole » éclairé toute la nuit où nous pouvons observer et écouter les animaux qui viennent s’abreuver.  On a pu y voir de nuit Hyennes, Rhinos, Elephants, Girafes, Genette et Chacals.  Pour notre dernier parc, il fut l’un des plus beaux !  Nous y passerons 3 jours.  Le dernier jour étant celui des 8 ans de Guilhem … et pour ses 8 ans, il aura pu voir des centaines d’éléphants, son animal préféré, et le soir 4 guépards (nous en avions seulement vu 2 jusqu’à présent).

Dans un soucis de préparer le retour (vu que tous les derniers commentaires, très élogieux, ressemblent un peu à ceux d’une messe d’enterrement), nous avons voulu vérifier si le camion était amphibie pour un éventuel retour par la mer. Il a réussi avec succès cette épreuve de l’eau, même avec Béné au volant !

Sur la route rejoignant la côte atlantique (nous venons de traverser l’afrique d’est en ouest), nous croiserons un belge (Michel) à Kamanjab en voyage depuis 4 ans en camion Domobiel avec son épouse (Roos) qui nous mènera tout droit vers un camping, Oppi – Koppi, géré par un autre belge qui offre l’emplacement gratuit pour les plaques « non africaines » (ça nous a fait beaucoup rire car en général, les plaques étrangères sont sur-taxées) dont l’ancien proprio belge, lui aussi, était sur place tout comme le nouveau gestionnaire (Wim) fraichement arrivé (le jour même) de Belgique !  Une histoire belge en quelque sorte … en tout cas on vous conseille l’endroit (Camp Site, Lodges, Restaurant).

La suite de l’itinéraire passera par les « organ pipe », la forêt pétrifiée où on a pu découvrir les Welwitschia Mirabilis, fleurs du désert, composées de deux feuilles qui peuvent vivre jusqu’à 3000 ans (les feuilles se brisent par l’acion du vent) et finalement les gravures sur pierres qui datent d’il y a quelques miliers d’années (entre 2000 et 6000 av JC).  Les paysages, en particulier au coucher et lever du soleil sont vraiment fascinants et aussi de plus en plus désertiques. 

Arrivés sur la côte Skeleton, nous y trouverons nos premières grandes dunes de sable blanc dans une région totalement désertique et totalement désertée à cette période de l’année.  C’est l’endroit que nous choisirons pour crever un pneu, puis un second, puis c’est tout (de toute façons nous avions épuisé nos réserves).  Nous changerons finalement nos deux pneus à la sortie du skeleton parc, aidés par une équipe de tournage de la BBC et du gardien  qui n’avait en fait rien à faire de ses journées, vu que nous étions presque ses uniques visiteurs.  On ne se marche pas trop sur les pieds en Namibie !  Nous en avons profité pour voir s’il était possible de mettre un pneu en lévitation (toujours dans la recherche systématique de trouver un moyen pour ramener le camion).

Les hurlements de Béné retentissent dans la cabine à chaque fois que Laurent tente de s’aventurer dans le sable trop profond, ne sentant plus la proximité de « nos petits suisses »  … que de stress !  Sur la gauche, notre camion à la limite du sable,même pas mou, vu du haut de la dune …

Sur la côte une petite colonie d’Otaries (200 000 individus) nous attendait patiemment depuis 1486, date à laquelle le navigateur portuguais Diego Cão avait planté là sa croix, croyant avoir atteint la pointe la plus australe du continent africain : Cape Cross. Il s’était juste planté de la distance exacte qui nous sépare de la fin notre fin de voyage, un autre cap !

P.S. 1. Bon anniversaire à notre autre grand commentateur, j’ai nommé Patrick !

P.S 2. Nous vendons, louons notre camion 4×4 aménagé, disponible à partir de fin juin.