Où sommes nous ?

Nous sommes tous rentrés à la maison !  On espère publier rapidement la fin du voyage !

Notre camion est lui aussi rentré et se trouve à la maison depuis le 10 août … nous commençons tout doucement à le vider … il a donc voyagé avec le Conti Express de Durban à Anvers et l’avons récupéré à Anvers sans aucun problème et tout son contenu.

Les douanes belges n’ont pas posé de problèmes … trop facile !

Pour ceux qui seraient intéressés, nous le vendons.

Très brève description :

IVECO-MAGIRUS 110-17 de 1991 (ex armée allemande), 150 000 km, 4×4 avec blocages de pont et différentiels, vitesses courtes et longues.  Faible consommation de carburant : environ 22l100km de moyenne sur l’itinéraire pratiqué , double cabine (7 places assises dans la cabine à l’avant), attelages avant, arrière et barre de traction.  Toit ouvrant permettant de passer de la cabine au toit du camion … très pratique en « safari » :-).

Réservoirs 1 000 litres d’eau potable, 1 160 litres diesel !  Porteur en excellent état mécanique.  Ce camion passe vraiment partout !  Suffit de regarder les photos sur le blog …

Cellule : 7 couchages, salle de douche, WC, Cuisine, Frigo, eau chaude, panneau solaire, très nombreux espaces de rangements.

 

131 réflexions sur « Où sommes nous ? »

  1. Hello les amis,

    Et quoi, on téléphone comme ça un samedi et on taille une bavette avec sa filleule ! Trop génial les amis. Elena était si fière de crier à son papa qui travaillait au jardin, le cornet de téléphone encore à la main : « Ah papa, je viens de raccrocher avec Laurent » !
    Alors maintenant c’est la Zambie donc… Je vais prendre quelques infos chez nos amis Arnaud et Priscilla David, qui ont habité là-bas pendant 3 ans et si j’ai des bons filons, je vous les transmettrai.
    Et la Namibie, c’est pour quand alors ? Laissez-nous le temps de prendre nos billets hein ! Ou alors, vous passer à côté et nous irons ensemble, au départ de Belgique, comme nous l’avions prévu, il y a une bonne dizaine d’années… on le fera non d’une pipe !
    Ici, le thermomètre à replonger et nous voilà avec 14°. Côté pluie, on attendait plus d’eau mais bon…
    Béné, j’ai pensé à toi car hier midi, j’ai mangé une tarte au citron « infecte ». Mais non, je n’ai pas pensé à toi parce qu’elle était infecte évidemment ! J’ai pensé à toi parce que je me suis dis qu’à ton retour, il serait bon d’aller leur expliquer que c’est dégueu leur truc. On pourrait faire déposer ton modèle de tarte et puis le revendre bien cher non ?
    Et Laurent, je te préviens que j’ai déjà quelques match de hockey derrière moi. C’est trop cool ! On est bien crevé après et on a le dos un peu en compote mais le lendemain, il n’y parait plus.
    Bonne route en Zambie à vous 7. Soyez bien prudents, ouvrez l’œil et envoyez-nous des news. On adore ça !
    Amitiés,
    Stèph

  2. Salut vous 7,
    Merci pour ces splendides photos! J’ai l’impression que vous êtes dans un petit coin de paradis.
    Ici à Huppaye, tout va bien à part la fatigue. Nous avons eu la communion d’Evrard le dimanche 8 mai. Ambiance au beau fixe même si vous nous avez beaucoup manqué. Vous avez tout de même été sympa en nous envoyant le soleil près de 25° ce qui a permis aux enfants de terminer la journée par une grande bataille d’eau.
    On vous embrasse et à très bientôt dans un nouvel article.
    Bisous à tous
    Caroline

  3. Bonzour Bénédicte et Laurent et les zenfants,

    Enfin ! Vous êtes arrivés chez des ZAMBIENS ! 🙂

    Il était temps car entre les usurpateurs, contrefacteurs
    et falsificateurs du site de votre voyage,
    il était urgent de remettre de l’ordre.
    Savoir que d’autres inventaient vos histoires ….
    Ça faisait mal, ah oui !

    A voir les nombreuses et superbes photos des petits Suisses,
    vous avez passé d’excellentes journées en Tanzanie et au Malawi.
    Vous sembliez quasi seuls au monde et dans
    les hôtels paradisiaques rencontrés.

    Vite, vite : donnez-nous des reportages « de Claes »
    et les photos qui accompagnent.

    Continuez à nous faire rêver !

    Franzoize et Alain de Zistoux

    PS
    Avec quelques zours de retard, un
    ZOYEUX ANNIVERZAIRE à Franziska

  4. « Vendredi 13 mai, Lilongwe au Malawi, en visite chez Violaine et Thierry. Nous sommes reçus comme des rois! »

    C’est devenu une vraie tournée des bars votre « aventure », là! Dites, à 50m à l’ouest du point GPS que vous avez enregistré sur le site, il y a une piscine: ne ratez pas ça!

    Bon, ben, bon séjour.

    PS: Avec toutes ces capitales que vous traversez, je me rappelle ma 3ème ou 4ème secondaire: on s’était farci tous les pays d’Afrique et leurs capitales, un vrai bonheur. Eh bien au moins, grâce à vous, j’ai l’impression 25 ans après que je n’ai pas complètement perdu mon temps 😉

  5. Hé coucou, je lis à l’instant que vous êtes arrivés au Malawi,
    Est-ce que ma soeur à pu vous aider pour les papiers de Laurent, au Mozambique ils ont eu de très mauvaises connections internet, d’après ma nièce.
    J’espère que cela va s’arranger.
    Nous passons des semaines et des We de oufs pour l’instant, studio, enfants et leurs agendas de ministres, boulot et autres conneries et cela fait donc un bail que je n’ai plus fait un coucou

    Nadine et Philippe m’ont tout de même fait un petit topo de vos super vacances…

    A très bientôt j’espère vous retrouver tous ensemble à votre retour
    Bise
    Régine

  6. Sans cartes de banques !
    Mais
    Avec un an de plus ! 🙂

    Très joyeux anniversaire Bénédicte.

    Passe une super-belle journée entouré tes tiens, aimés et chéris.

    Nous t’embrassons.

    Françoise et Alain

  7. Pour les cartes de banques j’ai un petit truc : cherchez BIEN partout car, si c’est égarées comme vous dites, vous les retrouverez.

    Bon Papa

  8. Salut Franziska et Gerry,

    Non non, malheureusement, tous les Belges sont loin d’être aussi sympas que les SeptàVivre ou Philippe et Nadine. Même eux en général sont plutôt d’un contact rébarbatif. Mais nous avons ici une agence qui s’appelle l’AWEX et qui déploie beaucoup d’efforts pour promouvoir l’image de la Wallonie et stimuler les exportations. Alors avant d’envoyer sur les routes des olibrius tels que ceux que vous appelez « une famille extraordinaire », on les forme longuement au point qu’ils deviennent presque fréquentables. Vous croyez aux relations humaines, c’est super, mais nous, ici, on croit encore plus au marketing.

    Désolé…

    Jean-Seb

    PS: Vous l’avez compris à la lecture de ce post, je n’ai pas encore suivi la formation de l’AWEX 😉

    PS2: Bon allez, c’était une blague, pour la plupart nous sommes aussi sympas (enfin presque parce que Laurent & Béné et Philippe & Nadine sont VRAIMENT TRES sympas) mais si vous venez en Belgique méfiez-vous quand même des politiciens, ils sont un peu moins sympas que les autres – et voilà, je refais mon petit numéro populiste, c’est pathétique.

    PS3: Laurent & Béné n’arrêtent pas d’écrire partout que VOUS êtes vraiment TRES TRES sympas. Je dis ça au cas où cela vous aurait échappé.

  9. Jeudi 14 avril 2011.

    Bien chers Bénédicte et Laurent,
    Doux et heureux enfants voyageurs,

    Fidèle à notre habitude, nous avons consulté
    le site des « petits Suisses ».

    Savez-vous que vous avez laissé un héritage à ses gens-là ?
    Lisez leur reportage sur la Tanzanie et plus spécialement
    avec les populations des parcs.
    Demander 50 fois plus cher que par rapport aux indigènes
    semble, en effet, très exagéré.

    « Wir haben schon Laurent’s Angewohnheit geerbt und
    blockieren die Strasse vor der Barriere. »

    « Nous avons hérité de l’habitude de Laurent et
    bloquons la route à la barrière. »

    Et si nos citoyens s’inspiraient de Laurent :
    on bloque la porte du 16 tant que ce n’est pas réglé !

    Bonnes routes
    Continuez à nous faire rêver.

    Françoise et Alain

    PS Un grand bonjour à Franziska et Gerry.

  10. Zeudi, le quatorze avril 2011.

    Bien zers Bénédicte et Laurent,
    Zentils enfants et zentils parents,
    Bonzour les voyazeurs,

    Vous voilà en Tanzanie à l’approze de la Zambie !

    Nous nous rézouissons car vous allez

    ENFIN

    pouvoir rencontrer des …

    ZAMBIENS ! 🙂

    Dites bien bonzour à tous zes zens !

    Zela zanzera des zens pas zentils qui ze dirizeaient,
    il y a quelques zours, vers vous pour demander
    de l’arzent et qui zetaient des pierres.
    Les mézants !
    Zez zes zens-là, Monsieur,
    comme dizait notre grand Zacques Brel,
    on ne zaze pas …

    NDLR : Le correcteur orthograzique
    de votre zournal devient zou :
    z’est quoi ze langaze ?
    Il y a du rouze partout !
    La rédac’zef peut-elle zanzer
    quelquezose à zela ?
    Car un zeveu sur la langue z’est zênant !
    Mais zur les touzes de la mazine pour écrire
    z’est trèz enrazeant !

    Allez, on attend votre reportaze avec impatienze.

    Nous vous embrazons.

    Franzoize et Alain de Zistoux

    PS

    Bravo pour vos reportages écrits et pixelisés.
    Nous adorons dans vos photos sur la « flore » la photo 17 : n’y changez rien !
    Savoir que deux petites graines développées avec amour ont donné
    ces merveilles de la nature, nous fend le cœur.

    D’autre part, la « caravane publicitaire » de Côte d’Or est impressionnante :
    photos 25 à 28 de l’Ouganda. Avez-vous reçu des échantillons
    pour faire un bon gâteau au chocolat à l’approche de Pâques ?

    Nous avons beaucoup compati dans vos déboires du début de mois.
    Savoir que vous mangez des « bananes flambées du camionneur »,
    des « pommes assommantes », qu’avec passion vous faites des lessives
    et vaisselles, nous vous reconnaissons bien là.

    En résumé nous dirions :
    Que ces nouvelles sont belles !
    Que ces illustrations sont magiquement magiciennes !
    Que cette revue « cuisine de poisson » est goulûment savoureuse,
    parfumée … à nous faire baver !
    C’est tout simplement … féerique !

    Organiser une fée-rie de saveurs et d’arômes,
    avec trois fois rien au départ,
    sans trop de fée-culents,
    nous reconnaissons bien là
    « l’esprit de Rosières ».
    Et tout cela sans aucune fée-brilité.
    Et dans un esprit fée-dérateur.

    Nous savions déjà que Bénédicte ne devait nous
    prouver sa fée-minité,
    ni sa fée-condité d’ailleurs.

    Mais là, elle se surpasse afin d’apporter cette
    joie quotidienne autour d’elle,
    ces petits plaisirs qu’une maman
    peut apporter à tous moments aux siens,
    cette attention permanente afin que
    sa « petite » famille se porte comme
    dans un conte de fées !

    Nous restons merveilleusement
    émerveillés de cette fée-licité.

    Nous aussi connaissons quelqu’un,
    une fée, là-haut,
    qui serait très très fière de sa fille.
    Nous rejoignons tout à fait l’avis de
    Monique Devreux à ce sujet
    dans « La journée type sur les pistes ».

    Bravo pour vos reportages-photos
    récemment ajoutés à votre journal.
    Superbement splendide !

    Et surtout, il ne faut manquer de voir
    les compléments dans les albums
    « Nos rencontres »,
    « Petits cadeaux »,
    « Nous 7 » (magnifiques photos de
    Laurent, Bénédicte et les enfants dans l’esprit
    du CONTE DE FÉES évoqué plus haut).

    CONTINUEZ À NOUS FAIRE RÊVER !

    Nous vous embrassons tous
    avec un bisou supplémentaire et particulier
    pour la « FÉE DU LOGIS ».

    Françoise et Alain

  11. Chronique d’un temps : 3

    Mercredi, 13 avril 2011.

    – Bonjour Monsieur le Libraire,

    — Teut teut teut : ne me demandez rien : j’ai plein de choses pour vous
    qui sont arrivées depuis votre dernière visite.
    Le « SEPTÀVIVRE » ! : plusieurs numéros et plein de reportages photos…

    – En effet, je vois que le New York Times du weekend c’est
    de la roupie de sansonnet à côté de leurs articles que je vais approfondir.
    Et pour les photos, le National Geographic c’est de la gnognotte
    à côté de leurs reportages. Je m’en vais étudier cela sur ma
    terrasse (après tout, il n’y a pas qu’eux qui sont au soleil).
    Merci mon cher libraire d’avoir réservé ces numéros durant mon absence.

    Pas zut et pas flûte : pas de jardinage, pas de cabaret,
    mais une bonne petite terrasse et des choses à découvrir.

    A bientôt.

    Alain de
    Françoise et Alain de Gistoux

  12. Chronique d’un temps : 2

    Samedi, 19 mars 2011.

    – Bonjour Monsieur le Libraire,
    – Vous n’auriez pas quelque chose de moins soporifique que la semaine dernière ?

    — Ah si, j’ai quelque chose de VIF et il est venu par EXPRESS pour vous.

    – C’est trop gentil de votre part. Et le SEPTÀVIVRE ?

    — Bein non, toujours pas arrivé. Je ne sais pas ce qui se passe. Ils se seraient aussi endormis avec le Tsé-tsé-Moustique ?

    – Je ne sais pas. Je vais m’absenter quelques jours. Puis-je compter sur vous pour me réserver les numéros lorsqu’ils sortent d’édition ?

    — Mais bien sûr et à bientôt.

    Zut de flûte, heureusement que les mauvaises herbes pointent le bout de leur nez : on va pouvoir s’aérer !

    A bientôt

    Alain de
    Françoise et Alain de Gistoux

  13. Chronique d’un temps : 1

    Samedi, 12 mars 2011.

    – Bonjour Monsieur le Libraire, je voudrais le Tsé-Tsé moustique et le SEPTÀVIVRE svp.

    — Désolé mon brave Monsieur, le SEPTÀVIVRE n’est pas arrivé ce samedi.

    – Vous me le réservez pour la semaine prochaine ?

    — Certainement et bon weekend !

    Zut zut et rezut : pas d’aventures extraordinaires à se mettre sous la dent pour le weekend.
    Faudra se résigner au plus grand cabaret ou au jardinage.

    A bientôt

    Alain de
    Françoise et Alain de Gistoux

  14. Aaahhhh! Enfin!!!! Comme dit IMNNGL, Dimitri a mis le temps, mais ça valait la peine. Bon, ça c’est la version « positive » de l’histoire. La version « négative » est: s’il a pu nous faire marrer à ce point sur ce coup-ci, on n’ose pas imaginer tout ce qu’on a perdu comme fou-rire potentiel depuis le mois de septembre.
    Allez Dimitri, fais-nous plaisir: tu dois maintenant t’engager à revenir au moins une fois par semaine. Nos zygos se languissent déjà.

  15. Et bien Dimitri,

    Tu as mis du temps à t’y mettre, mais tu as fais fort.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi; cela fait quelques semaines que je soupçonne nos bourlingueurs de nous voiler la « vrai vérité »; d’enjoliver les événements, voire de cacher ce qui nous inquiéterait et donc nous fâcherait.

    Mais bon, tant que l’on a des nouvelles fréquentes… c’est qu’ils sont au moins en vie…

    IMNNGL

  16. « après une semaine palpitante au Congo »: ça c’est pour le moins lapidaire!

    On s’imagine un peu ce que ça peut être une « semaine palpitante au Congo », mais la réalité doit sûrement dépasser l’imagination, comme vous nous y avez habitués.
    Alors entre:
    – l’escorte de la milice armée locale qui vous rackette votre matériel de camping,
    – la chasse à l’hippopotame où c’est l’hippo qui chasse et vous qui courez devant,
    – le classique embourbement qui vous a bloqués 6 jours à 5km de la frontière,
    – la course-poursuite avec les douaniers qui n’avaient pas reçu leur bakchich et que vous avez tout de même essayé de semer avec votre camion que je cours à peine moins vite que lui (je ne suis pas près de l’oublier, celle-là! Laurent, je prends ton camion à la loyale cet été dans les bois de Bonlez sur 10km sans rav’to),
    – le villageois qui vous a forçé à prendre sa fille « au pair  » en la faisant monter à votre insu dans le camion, fille que vous avez dû ramener chez elle en vous excusant sous peine d’être arrêté à la frontière pour enlèvement de mineure,
    – l’intercession au sein d’une querelle locale armée, mais sans les casques marqués « U.N. »,
    – les non moins classiques intoxications alimentaires, morsures de serpents, malaria, et autres mouches tsé-tsé,
    – la perte d’un 7 à vivre pendant 12 heures dans la nature pour le retrouver calmement en train de casser la croûte en vous attendant avec des nouveaux copains qui lui ont montré un raccourci,

    entre tout ça, donc, j’hésite.

    Bref vous en avez dit trop ou trop peu.
    Mais peut-être que vous n’osez pas nous le dire, de peur de provoquer un tollé général…

    Allez, dites-le nous! De toute façon, on ne va pas venir vous flanquer une fessée là où vous êtes même si vous le méritez. Et puis, vous êtes rentrés en Ouganda, non? Tout est bien qui finit bien.

    Bon, je retourne à mes extraits bancaires, parce que moi aussi, j’ai une semaine palpitante, mais pas de la même manière.

    Bon vent à chacun d’entre vous, et un bisou tout spécial à Augustin

    Dimitri et les Kozy’s

  17. « Mercredi 30 mars : Retour en Ouganda après une semaine palpitante au Congo ».

    Mais oui, mais voilà, c’est ça qui est gai, hein: un pas en avant, un pas en arrière, on musarde, on se promène, on décapote le cabrio et on roule pour le plaisir de voir du pays et sentir le vent dans ses cheveux défaits… On veut des photos du camion en configuration « décapo »!

    Tiens, vous auriez pu tracter une remorque avec la MG dessus: là, vous auriez vraiment cassé la baraque! Vous imaginez les blogs de vos compagnons de route: « Arrivés à Mfungu Ma Yungu (Peteghem-les-Oies en Swahili, NDLR), Laurent et Béné descendent la MG de la remorque et partent faire leurs courses!!!! ». Allez, la prochaine fois peut-être…

    Dites, vous comptez toujours descendre jusqu’en Afrique du Sud, prendre un vol pour l’Amérique latine, faire un petit tour, revenir, et remonter en Belgique avec le camion? Si oui, je serais vous, j’enclencherais tout doucement la seconde ;-).

    Enfin il y a déjà un point sur lequel vous pourriez gagner 24 heures à chaque frontière: au lieu de vous arrêter bêtement pour « faire caucause », prenez un peu d’élan 1 km avant le poste de douane et bourrez dedans. Je suppose que les barrières ne devraient pas poser trop de problème à quelques tonnes de bon vieil acier lancées à pleine charge. Allez, je ne vous ai rien dit, hein. (bon sang, et dire que, il y a juste quelques semaines, je vous traitais publiquement d’inconscients, et maintenant voilà que je vous suggère de jouer les clandestins d’un pays à l’autre, bravo…)

    Allez, bon vent les amis!
    Jean-Seb

  18. Enfin, je suis rassurée! çà faisait longtemps! Je suis heureuse de vous lire….. bonne route pour la suite, merci pour ces belles photos, ces éléphants, cette verte photo avec du thé que je vais vous « emprunter », hummmm je respire, cette odeur, mes yeux se remplissent de la beauté de vos alentours devenus quotidiens! 😉 Bisous aux 7 à Vivre!
    Quelle famille merveilleuse, je suis heureuse de vous connaître 😉

  19. Chers Laurent et Béné,

    si vous arrivez à négocier avec les douaniers des frontières les plus exotiques et peut-être les moins accueillantes du monde, peut-être arriverez-vous à former un gouvernement trans-frontalier-linguistico-régiono-communautaire (un gouvernement fédéral quoi) ici en Belgique ?

    On vous attends de pieds fermes !

    Patrick

  20. Merci à Patrick et Nathalie de nous donner des petites nouvelles.
    C’est vrai que ça commence à faire long, mais plus d’inquiétude à avoir si Laurent fait cau-cause avec les douaniers ….
    Ici à Huppaye, le soleil est de la partie et Guibert envie très fortement vos enfants lui qui est en examens.
    Bisous à vous 7
    Caroline

  21. A tous :

    J’ai eu Laurent ce matin en ligne et … il fait toujours cau-cause avec les douaniers …
    Tout le monde semblait être en bonne forme. Je crois que s’ils ne s’en sortaient pas aujourd’hui, ils changeraient leur itinéraire… Question d’être obligé de revenir plus tard je crois.

    C’est plutôt bon signe tout cela non ?

    Bonne journée à tous..

  22. ils étaient hier (mardi 22 mars) à la frontière du Congo et « papotaient » avec les douaniers pour le passage…

    Nathalie

  23. Nous devenons inquiets.
    Nous n’avons plus de nouvelles.
    Envoyer juste un petit « coucou » pour savoir que tout va bien.
    On pense fort à vous
    A bientôt, la Carto

  24. De retour de notre circuit au Kenya, nous somme ravis de suivre vos aventures et de prolonger un peu nos vacances à travers vous. Karl était ravi de jouer avec les enfants sur le toit de votre camion à Malindi.
    La route pour Lamu nous a paru un peu longue et triste sans notre gros camion. Les boutres et les ânes de l’Ile de Lamu ont fait la une de nos appareils photos. Puis il y a eu notre dernière étape pour Mombassa, notre vol de retour reporté de 17 h sans être averti (la cause: il n’y a pas de pilote dans l’avion !) et une journée à la plage en pension complète dans un grand hotel offerte par la compagnie. Sincèrement, en dehors du sable blanc et des fonds marins, nous n’avons pas aimé ce tourisme aseptisé où les figurants Massaï parlent le français et l’anglais courament !
    De notre séjour au Kenya, nous gardons le souvenir des paysages grandioses d’acacias parasols et de baobabs, des animaux sauvages majestueux et mérités après des heures de pistes désertes, et de nos rencontres improvisées.
    Nous ferons donc désormais partie de votre fan club.
    Bonne route et à très bientôt.
    Hakuna Matata

    Christine et Karl.

  25. Quel voyage extraordinaire!
    Vive le soleil!!!
    C’est super de pouvoir voyager avec vous de cette manière!
    Pensons très fort à vous merci pour tous ces superbes photos et ces élocutions toujours tant attendues!
    Je ne sais pas ce que Christina comprend de tout cela mais, je suis certaine que d’une certaine manière elle en profite à sa manière!
    Elle qui adore les africains, elle est au ange!

    Gros bisous à vous tous
    Béné

  26. Je pense que nous ne sommes pas vraiment bien renseignés au sujet de leur itinéraire.

    Je crois que c’est un peu comme nos négociateurs, informateurs, préformateurs en Belgique, nos navigateurs, débroussailleurs, pisteurs, voyageurs, randonneurs, baigneurs ou plongeurs ….. au Kenya doivent avoir un agenda caché et, qui sait, sont peut-être déjà sur le chemin du retour, vu qu’ils se dirigent vers le nord depuis quelques jours.
    Comme en Belgique la meilleure chose que nous puissions faire est « wait and see » et puis ils sont « autonomes »

  27. « Jeudi 24 février : Lamu (Kenya) »

    C’est gag, si je passe en mode satellite et que je zoome à fond, j’arrive dans un entrelac de toits tellement serré qu’on a du mal à imaginer qu’il y a des rues entre les maisons. Vous êtes vraiment là??? Le camion est SUR les toits, alors? Ou DANS une maison?

    Et, dites, par rapport à Malindi, vous êtes remontés vers le nord. L’Afrique du Sud, c’est dans l’autre direction ;-). Rhôôô, mais c’est pas vrai, il faut vraiment tout vous dire, hein…

    Allez, musardez bien.

  28. Il pleut? en pleine saison sèche? et bien dis donc…
    et vous allez au Masaï Mara? Au Tsavo?
    Vous allez quand même faire un safari, je suppose?

    bisous à tous les 7!

    Nathalie

  29. Bonjour les septàvivre,

    Petite question : à la sortie de la vallée de l’Omo, vous aurez fait combien de kilomètres depuis Nil (en Belgique)
    Bonne route
    Françoise et Alain

  30. 07/02/2011

    Trop facile …

    Bonne lessive dans cette vallée …
    S’il y a de l’eau, vous aurez même du Persil pour agrémenter vos repas.
    Cela vous donnera le « Dash » pour continuer …
    En passant, bonjour à la blonde Ariel …:-)

    Nous étudierons, en vue de la prochaine revue de presse, vos commentaires sur votre dépression de Danakol 🙂

    Bonne route et bons rêves.

    Françoise et Alain

  31. Je me disais que la vallée de l’Omo me disait qqch mais quoi?
    Merci Régine de nous avoir fait repenser.
    Bonne route à vous
    Caroline

  32. Pour une fois que j’ai quelque chose d’intéressant à dire, je ne vais pas me gêner
    A propos de la vallée de l’omo, je connais eh oui incroyable
    En fait juste en lecture, une histoire merveilleuse de Marc Levy, en fait 2 livres que j’ai lu eh oui encore une fois incroyable, c’est « Le premier jour » et « La première nuit ». Je peux bien immaginer que vous n’avez pas le temps de les lire m’enfin j’avais envie de vous en faire part
    Bis
    Régine

  33. C’est vraiment EXTRA de partager tout ça avec nous… On a pas encore tout lu mais on était impatient de vous confier notre émerveillement. On vous souhaite à tous le meilleur du meilleur !
    Bonne route et merci encore !

    Isis, Diego, Matis et Olivier

  34. Pas sympa le père Noël : vous planter votre GPS le 24 décembre.
    Heureusement Noël peut se fêter plusieurs fois dans votre région et ce brave homme aura des ressources pour vous en procurer un autre.
    Bonne piste et route

  35. Hello, pour le GPS je propose la solution suivante. Si tous les jours vous roulez de 11h a 14h tout droit vers le soleil, jusqu’à ce que vous arriviez a la mer, c’est que vous êtes arrivés en Afrique du Sud…

    Sinon une petite question : vous avez quand même écrit dans votre bail que le premier vendredi de février c’était la chandeleur au trichon 72 ? Qu’est ce qu’on va faire sinon.

    Au club du trichon 72 : ne vous inquiétez pas, On fera les crêpes pour vous… Ça se passe très très bien…

    Patrick

  36. Z’avez pas un peu l’impression de tourner en rond dans le nord de l’Ethiopie? Avouez: vous êtes perdus, c’est ça? Votre GPS est en rade, il n’y a plus de piste nulle part, vous avez trouvé une connexion Internet sans même savoir comment et vous inventez que vous êtes à un endroit précis pour nous rassurer.

    Et pis c’est où d’abord Gashena? Y a quoi là-bas? Sur Google, je trouve juste qu’on peut y faire du parapente, qu’est-ce que vous iriez faire du parapente? Hein? Vous n’êtes pas sérieux, n’est-ce pas?

    Bon, puisque vous êtes là, j’en profite pour vous dire que Dona et moi, on ne s’est pas vraiment disputé sur le terrain, ce sont des petites scènes de ménage amicales, ne vous tracassez pas. (elle va voir ce qu’elle va voir mercredi prochain cette péronnelle)

    Pour le reste, nous sommes toujours très heureux d’avoir de vos nouvelles. En attendant vos photos du Soudan, nous avons dévoré celles de Fränzi et Gerry. Mais pour l’Ethiopie, vous êtes en avance sur eux: leur galerie Picasa est vide.

    Bonne route à tous les sept.

  37. Bon ben pour vous faire rêver un peu : demain je vais me taper la Hollande !!! Debout à 6h du mat pour aller visiter une centrale électrique au charbon, manger des croquettes et du lait battu, faire des réunions avec pleins de gens passionnants, et aussi quelques conference calls pour pimenter le tout.

    Ensuite j’irai dans mon petit hôtel, premier truc que je ferai est essayer de me connecter sur le réseau, je traiterai mes 100 mails puis en enverrai une quantité non négligeable, remplirai 10 Excel et 3 Powerpoints. Puis il faudra préparer le lendemain qui somme toute ne sera pas trop différent de la veille (en fait – pourquoi on prépare alors ??? )

    Tout ça pour vous dire que vous vivez une expérience extraordinaire, mais ne vous inquiétez pas : ici on s’amuse aussi vachement !!!

    Profitez-en et merci de partager un petit peu de votre magnifique périple. J’espère vous avoir rendu la pareille (l’appareil ? )…

    Profitez-en petits veinards !!!

    Patrick

  38. Magnifiques photos du volcan!!!
    Ca me remémore le volcan Nyaragongo au Kivu. Mais ça me remémore aussi qu’il y a déjà 54 ans que j’ai fait cette escalade.
    Que sont ces taches (photo 28) d’un brun foncé sur votre réservoir d’eau?? Ce n’est pas l’eau du volcan de la photo 27, j’espère.
    Profitez bien de cette nature extraordinaire.
    Bon-Papa

  39. Waouh!!!!!!
    Je suis au travail avec des patients plus qu’exigeants et pénibles. Heureusement, je suis avec une chouette collègue qui vous suis elle aussi depuis le début ( même quand je ne suis pas là). Bon, elle est un peu timide et n’ose pas vous écrire mais elle est super jalouse des dauphins en particulier mais super admirative quand à votre voyage.
    Nous avons ,comme le dit JS, découvert des couleurs qui semblent sorties dont ne sait où! Comme le dit ma collègue: « Dis tu penses que ces couleurs existent en gouache, tu peux me filer leurs numéros? » Eh oui, on commence à fatiguer!!….
    Par contre, on est toutes les deux en admiration devant les photos du volcan en activité. A quelle distance étiez vous réellement de toute cette lave? on est très impressionnées et je me réjouis d’avoir un peu plus de commentaires.
    Les gens ont toujours l’air d’être aussi accueillants et prêts à rendre service mais quel contraste entre leur sourire et l’arme qu’il porte sur le bras.
    Encore une bête question, où trouvez vous de l’eau parce que le sol est par endroit très sec?
    Je me réjouis de pouvoir montrer vos photos aux enfants demain et de voir les têtes qu’ils vont faire en les voyant.
    Comme le dit si bien Steph, la chandeleur approche et vous n’êtes pas là… Ce ne sera pas la même chose sans vous.
    Bisous et à très vite
    Caro

  40. Mais quoi de neuf chez vous ?

    Ici pluie, pluie et re-pluie MAIS… Figurez-vous que ce matin, en revenant d’une visite sur chantier (sous la pluie), j’ai entendu à la radio une chanson qui a éveillé chez moi le souvenir de nombreuses soirées interminables au Trichon, bercé par la douce mélodie de « Frou-frou ». Vous imaginez alors mon enthousiasme au volant de ma totomobile en entendant ce « tube » … Et oui, je me suis alors laissé aller, volume à fond, accompagnant avec la voix la plus chevrotante possible, cette magnifique chanson.
    Rentrant au bureau, un rapide coup d’œil sur le site de 7 à vivre pour rester dans le bain… Pff ! Je cherche, je cherche mais toujours pas de news aujourd’hui… (Dis Jean, j’avoue que moi aussi je me suis demandé comment ils avaient vu cette lave, enfin je veux dire, d’où l’ont-ils prise en photo que diable !). Et moi je trouve que le sol à l’air bien sec là-bas…Tu peux oublier de faire pousser tes vignes sur cette croûte Laurent !

    Pour le reste de l’actualité belge, quelques affaires de mœurs et un dimanche de manifestation pour avoir un gouvernement…

    Elena te transmet ceci qu’elle a écrit vers 17h…
    « Bonjour Laurent,
    Où êtes-vous ? J’espère que tu ne t’es pas brûlé les pieds dans la lave. Ici, tout va bien. J’attends de tes nouvelles.
    Gros bisous.
    Elena »

    Avancez-vous comme vous le voulez ? Comment va Augustin ? Arrivez-vous à prendre le temps pour un peu de suivi scolaire (mais quelle question enfin Stèph !)

    On est un peu perdu ici parce qu’il va être temps de vous rappeler d’envoyer votre invitation pour la chandeleur mais pff, là, ça va pas être facile facile cette année hein ! Bon, j’entends déjà Laurent nous dire : « Mais venez donc nous rejoindre pour manger des crêpes » mais faut quand même pas déconner, l’Afrique pour un WE, c’est un peu loin non.

    Bon allez, je vous laisse…
    Kiss à tous et postez-nous vite quelques nouvelles,
    Les kozy’s

  41. Volcan en activité, du sel partout, des lacs acides… Eh ben, ça a l’air folichon votre cour de récré, là!

    Du moins c’est ce que je pensais jusqu’au moment de découvrir vos photos. Vous avez vraiment le chic pour aller vous promener en des lieux qui n’ont pas d’équivalent. C’est à tomber par terre, une fois encore (j’en ai des hématomes à force de percuter le sol une fois par semaine depuis la mi-septembre).

    Vous avez réellement vu de la LAVE? Je veux dire, pas dans « Ushuaia » à la télévision? Comment? Ah, ce sont en fait des images d’une coulée chez Carsid, à Charleroi. Je me disais aussi… (OK, OK, je plaide coupable, sur l’échelle du quotient intellectuel, la stupidité de cette dernière remarque me place tout juste entre le décapsuleur et le protozoaire. Mea culpa.)

    Bon, revenons à nos camions. J’ai l’impression que la nature a inventé là-bas des couleurs dont j’ignorais même qu’elles existaient. Et en parlant de bahut, la photo n°14 est originale: trois ornières et non deux, celle du milieu étant creusée par le différentiel. Ca a été pour sortir? Quant à la n°23, je suppose que vous n’avez pas été trop tentés par l’escalade, pour une fois… Photo n°31: tragique illustration du travail des enfants, obligés de bosser comme des ânes au lieu d’aller à l’école pour préparer leur avenir – tiens, au fait, ça a été les examens? 😉

  42. Coucou!

    Nous avons laissé un « colis » pour vous à Malindi…
    Nous leur avons dit que vous passeriez le prendre vers la mi-février…
    Encore un peu triste que vous ayez trainé tant en route… 😉

    ici, le retour à la réalité est un peu dur… nous vous envions d’autant plus que nous avons pu un peu goûter aux merveilles de l’Afrique… (1500 photos). Nous avons encore les yeux remplis d’étoiles lorsque nous pensons à ce merveilleux voyage…

    Gros bisous à mon grand filleul et à mes petits et grands neveux/nièce!

    Nathalie & Laurent

  43. Hello les amis,

    Quoi de neuf chez vous ? Comment se passent les lessives, la vaisselle et la préparation de la tambouille dans votre coquille d’escargot que vous baladez un peu partout à travers l’Afrique ? Je trouve qu’à votre retour au pays, pour ne pas quitter vos habitudes trop brutalement, vous devriez proposer votre bolide comme « maison témoin »… Je suis certaine que vous rencontreriez un vif succès !
    Pour vous parler d’ici, ce soir, c’était notre partie de volley hebdomadaire. Nous avons joué en G1. Certains ont rencontré quelques difficultés au niveau du plafond ! Donatienne (pour ne citer personne) a essayé à plusieurs reprises un service en passant par les vides de la structure métallique de la toiture mais… sans succès !
    Basile est parti hier soir en classe de neige pour 8 jours. Nous sommes donc à 5 pour le reste de la semaine mais ce WE, nous aurons Junior qui viendra mettre un peu de couleurs dans notre maison…
    Côté boulot, la semaine dernière MC carré était en charrette complète pour un très gros projet. Chouette expérience pour moi de dessiner des radiers et des fondations de toutes sortes !
    Voilà pour les petits potins de Gistoux
    On vous embrasse tous les 7,
    Stèph

    P.S. Ah j’oubliais, bisou spécial de ta filleule

  44. « Ce 15 janvier, nous allons quitter Axum après deux jours de repos… enfin. Nous partons en direction de la dépression de Danakil avant de rejoindre Lalibella. »

    Je ne sais pas pourquoi, mais quand je pense que je me suis levé à 6h30 ce matin pour me rendre plus ou moins présentable, réveiller et habiller les enfants, faire manger la smala, préparer le pique-nique, embarquer en catastrophe pour me rendre compte une fois Loïc assis dans son siège auto qu’il était encore en chaussettes (thanks God, je m’en suis aperçu avant d’arriver à l’école), me taper les embout’ jusqu’à l’école, re-embout’ jusqu’au boulot avec crochet pour acheter des timbres et déposer une manne de linge, tout ça pour arriver à mon bureau et n’avoir pour horizon – si ce n’est un écran et un clavier – que des fenêtres qui donnent sur le parking trempé par la pluie, quand je pense à tout ça, disais-je, ça me fout un fameux coup de bourdon… Si les Septàvivre sont en route vers une dépression, eh bien moi aussi! Et ils ont le toupet d’écrire qu’ils ont pris « deux jours de repos… enfin ». C’est juste une impression, où ils se paient notre tête, là!!!!???

  45. Nous attendons toujours de vos nouvelles avec beaucoup d’impatience.
    On se réjouit de savoir que tout va bien et on attend avec impatience les nouvelles photos car je pense que les paysages doivent changer depuis l’Egypte.
    Nous avons besoin de vous pour nous faire rêver: ici il fait peut-être 13 degrés mais c’est sous la pluie … pas terrible.
    Bisous et profitez en un max
    Caro and co
    Ps:Je passe aussi par vous pour souhaiter bon anniversaire à Dominque L. 40 gros bisous

  46. Les voilà en avion ! !
    Il est vrai qu’à voir la position du camion sur la bannière, il est prêt à décoller.
    L’arrière penche sérieusement, les moteurs tournent à plein régime et vous volez à du 18 km/h et venez d’atterrir à Axum. Les habitants de cette ville disent-ils « Bonjour » ou « A vos souhaits » ?
    Votre engin, piloté par Super-Laurent et sa tribu, est vraiment passe-partout, du nom de celui qui a fait le tour du monde en 80 jours…
    Bonne(s) piste(s) en Afrique !
    (et dire qu’il y en a qui font le « Dakar » en Amérique du Sud !?)

  47. Hello !! C’est vrai que 18 km/h, c’était un peu la vitesse moyenne sur certaines routes enneigées de la fin 2010… Mais je vois que cela ne vous empêche pas d’avoir une ardeur d’avance : nous ne sommes que le 13 janvier, et vous êtes déjà le 14 !
    A moins que le calendrier devienne une chose pour vous assez abstraite, ce que l’on ne pourra pas vous reprocher dans le contexte qui est le vôtre !

    On espère que tout se passe bien chez vous. Merci beaucoup pour les photos qui permettent de rafraichir les fonds d’écran de PC au gré de votre périple !

    Bon vent à vous !!

Les commentaires sont fermés.

Voyage à 7 autour du monde en Catamaran…