Le trait d’union …

Capture d’écran 2014-09-22 à 13.39.57Comment résister à quelques jours en Floride? Les vols les moins  chers pour rejoindre Trinidad faisaient escale à Miami. C’était donc pour les enfants et nous, l’occasion de découvrir Miami, ses plages et ses experts. Le rêve américain pour nos ados. Mais oui, tout le monde y avait déjà été sauf eux. C’était trop iCapture d’écran 2014-09-22 à 13.37.04njuste.

Nous avons donc décidé, pour nous re-plonger dans l’ambiance du voyage, de louer un super RV tout équipé. Rien d’autre que notre camion un peu revisité avec micro-ondes, groupe électrogène, clim, …, et surtout des lits un peu plus grands. Mais une chose est sûre, il n’aurait certainement pas parcouru des milliers de km sur les pistes africaines, grimpé sur des volcans, traversé des rivières, …. Que de nostalgie….Capture d’écran 2014-09-22 à 15.08.15 il fallait bien ça pour amadouer Béné.

En prenant possession du camion, quelle surprise, un chien nous attendait à la fenêtre du camion. Tous unanimes, nous décidons de l’emmener dans nos aventures. Nous ne serons donc plus « Sept à Vivre » mais « Huit, c’est parti ».Capture d’écran 2014-09-22 à 14.01.55

 

 

 

 

 

 

Cette photo, ça nous rappelle quelque chose…juste 4 ans plus tard

Sur conseils reçus (merci Christophe), nous « élaborons » un programme pour nos 4 jours en Floride. Capture d’écran 2014-09-22 à 13.54.19Malheureusement, 4 jours c’est vraiment très court. On a donc dû skipper les bons restos, Cap Canaveral, Disney World, …

Première étape, rejoindre le point le plus austral de la Floride,Capture d’écran 2014-09-22 à 13.58.11Capture d’écran 2014-09-22 à 16.15.12 Key West, en empruntant la route N°1 composCapture d’écran 2014-09-22 à 15.09.18é d’une multitude de ponts reliant les dizaines d’îles. Nous nous sommes retrouvés à peine à 90 miles Capture d’écran 2014-09-22 à 15.07.38de Cuba avec un premier aperçu de l’ambiance  Caraïbe, des eaux vraiment chaudes (sans trop exagérer, on devCapture d’écran 2014-09-24 à 09.09.32ait friser les 34° et transparentes (Catherine, les pieds dans l’eau sont déjà dans la boîte). Nous avons parcouru la ville à vélo. Aymeric, grand cascadeur, a descendu un escalier à vélo devant une vingtaine de policiers (en formation probablement). Après l’avoir imité, ils ont félicité Aymeric en lui faisant des « Give me five ».Capture d’écran 2014-09-22 à 16.17.36
Ensuite, nous sommes partis à la recherche des alligators Capture d’écran 2014-09-22 à 16.19.26américains dans le parc national des Everglades. Balade en bateau de 2h organisée avec guide pour au final apercevoir un alligator planqué sur la rive  Petite glace pour remonter le moral des troupesCapture d’écran 2014-09-22 à 16.25.33 et soudain Guilhem, notre expert animalier, nous appelle car il en voit un flotter à la surface de l’eau. Il se rapproche, encore et encore jusqu’à rejoindre le ponton. En fait, il venait prendre sa douche. Capture d’écran 2014-09-22 à 16.33.24Chaque matin, apparemment, une quinzaines d’alligators rejoignent le ponton pour se faire asperger d’eau froide. Quel jeu pour les enfants, un petit coup sur la tête entre les 2 yeux, un petit coup sur la queue, et le voilà tout entier à la surface.
 Capture d’écran 2014-09-22 à 14.03.47
Le rêve américain continue évidemment en passant par les grands malls pour compléter la panoplie d’objets électroniques oubliés ou manquants avant de rejoindre la nuit Capture d’écran 2014-09-22 à 13.22.14tombée le centre de Miami Beach, ses Ocean et Lincoln Avenue.  Nous voulions être là pour l’ouverture de l’Apple store à 8h00 du mat pour le cérémonial en grande pompe du début de la vente de l’Iphone 6.   A vous de trouver l’interview de Laurent sur la télé locale de Miami. Ils sont fous, ces américains, …un peu comme les files pour les inscriptions en humanité avant le décret. TCapture d’écran 2014-09-22 à 13.27.39u te souviens Patrick de ta première expérience sous tente devant Saint Michel? Ici, ils ont un avantage, c’est qu’il fait chaud pas besoin de soupe, sac de couchage et couverture.
 Capture d’écran 2014-09-22 à 13.43.02
Nous voulions, en fait, surtout nous promener et nous baigner sur les plages à Miami Beach.Capture d’écran 2014-09-22 à 13.47.53
Enfin, nous avons rejoint Fort Lauderdale, surnommée la Venise américaine.
Nous nous sommes baladés à travers le réseau de canaux ( on Capture d’écran 2014-09-22 à 13.41.30parle de 500 km de canaux au total). But du jeuCapture d’écran 2014-09-22 à 13.33.50 : trouver la plus belle et grande propriété la mieux équipée en voitures et bateau.
Certaines d’après Aymeric avaient même un système qui lançait de l’eau pour nettoyer leur jardin.Mais nous voici déjà vendredi soir, il faut penser à refaire les bagages, nettoyer le camion et se réveiller à 4h00 du mat pour prendre l’avion.
Cela nous rappelle quelque chose…Il manque juste tous les amis et la famille pour nous aider… Heureusement, c’était un peu plus petit et nous n’y avons pas passé toute la nuit.Malgré la nuit courte, tout le monde est en forme pour enfin découvrir notre futur bateau, nouvelle maison. Plus que quelques heures, …, nous sommes tous très excités et curieux, vous aussi?Capture d’écran 2014-09-22 à 13.38.44

8 réflexions sur « Le trait d’union … »

  1. Bénédicte! Laurent! Les enfants! Surtout, ne vous retournez pas! Il y a du monde à bord. Des passagers clandestins. Et en plus, vous êtes filmés.
    – CNN a mis un espion à bord; vos faits et gestes nous sont reportés.
    – L’équipée de Tien Tien et du Capt’aine Adobe a pris de l’âge et l’équip’age qu’ils forment à présent a de la bouteille (comme le disait quelqu’un avant moi : « sait-on jamais qu’elle puisse servir »).
    – IMNNGL : Votre préposé ange gardien le temps que Bénédicte ai à nouveau les pieds sur terre.
    – Et votre dévoué OCT’ OPUS, passager mystère dans votre tour du monde en catamaran express.

    Mais vu que les passagers clandestins vous ont été dévoilés, laissez-moi aussi présenter à tous ceux qui vous suivent, votre équipage des 7 à l’eau, heu… des 7 à vivre.

    Diouf : mousse
    Martin : pêcheur
    Colin : appateur
    Marine : chef coq
    Flo : chef coque. Vieux baroudeur. La mer : même pas peur.
    Mat : vigie de quart
    Joëlle-Ette : prénom composé rare, mais qui a tout son charme.

    Nous n’avons toujours pas de nouvelles des deux passagers annoncés en dernière minute, un chien et une poule. Et vu qu’ils n’étaient pas sur la liste de l’équipage, nous ne pouvons même pas vous fournir leurs noms.
    Info ou intox, nous attendons plus de précisions en direct des 7 à vivre, ou, s’ils tardent trop, par l’intermédiaire de CNN peut-être.

    Avec tout ce petit monde à bord, je me demande parfois si un trimaran n’aurait pas mieux fait l’affaire. Ben, c’est vrai après tout. A trois, c’est rigolo; tandis qu’à deux, c’est la cata…

    Bon, avant de dire plus d’âneries, il est temps que j’aille me bercer les neurones au rythme des vagues à l’âme du monde trop sérieux qui nous entoure.

    OCT ‘ OPUS

  2. Tien-Tien :
    Allo Allo………. Adobe……à l’eau !!!

    Adobe :
    A l’huile Tien-Tien !!!

    Tien-Tien :
    T’as vu sur CNN ?

    Adobe :
    Oui, j’ai vu que les Claes nous ont bien menés en bateau….

    Tien-Tien :
    Qu’en dis-tu ?

    Adobe :
    Laurent avait dit à son ami Patrick :
    Fais de bonnes pizzas et
    I think Pat que je vais m’évader……..

    Tien-Tien :
    Où ça ?

    Adobe :
    Au pays des grosses pommes

    Tien-Tien :
    Combien de pommes ?

    Adobe :
    Au moins 6 et elles chantent « Ainsi phone phone phone….. »

    Tien-Tien :
    T’es certain que ce n’est pas « Pomme pomme pomme pomme ! »

    Adobe :
    Oui Tien-Tien, tu as raison et ils sont à 5 à le chanter

    Tien-Tien :
    Quoi ? Ils en ont fait une symphonie ? C’est leur cinquième….?

    Adobe :
    Oui pour acheter des engins qui font de la musique, des photos, du café, du vin, des gauf’au suc’ et il paraît qu’avec cet engin-là si tu dis « A l’huile »….il te répond « A l’eau…. »

    Tien-Tien :
    Et ils font de la contrebande et de l’importation parallèle ?
    Et où sont-ils maintenant ?
    En haut de leur trois mats ?

    Adobe :
    Pas du tout : ils ont fait un trait d’union….

    Tien-Tien :
    D’union libre ?

    Adobe :
    Non, après leur histoire de massepain ils en ont fait une
    histoire d’union entre Magirus et 400 tonneaux.
    Ils sont fiers d’y être matelots.
    Et ils iront jusqu’à San Francisco.
    Afin de prendre l’air au frais….

    Mais le souci c’est qu’ils sont encore en camion et pas en bateau….
    avec un chien mi-basset mi-loup,
    une poule qui rit de se voir si belle dans son miroir…
    bientôt ils auront un couple de détectives à bord….
    Et pour les guider ils feront tourner leur pendule
    au lieu de faire tourner les serviettes….
    ce sera un fameux cabaret.

    Tien-Tien :
    Et t’as vu la plaque de leur camion : 7EAT729
    C’est donc bien eux…les sept à vivre…
    Ou les sept à manger….?
    Ou les 7 + 2 (le chien et la poule) = 9

    Et donc je me posais la question « Quoi de neuf? »

    Adobe :
    Bein, rien Tien-Tien

    Tien-Tien :
    Oh, tu me rappelles une histoire de chiens, Adobe…

    Adobe :
    Oui, mais je t’en parlerai plus tard
    C’est l’heure de l’apéro.
    A plus !

    Tien-Tien :
    A plus Adobe

    « Extrait de Tien-Tien reporter et Adobe le marin publié chez Norton-man »

  3. Bonsoir, merci de nous rejoindre sur CNN pour ce point presse. Les news en bref:
    – Les « Sept à Vivre » sont donc devenus les « Huit c’est Parti » avec l’arrivée d’un chien. Entre-temps, ils auraient déjà craqué pour un nouvel animal de compagnie, une poule cette fois. Longue vie aux « Neuf à la coque » (de bateau, bien entendu).
    – Un clandestin, un certain oct’opus, jouerait lui aussi au huitième passager. Comme dans « Alien ». Pour rappel, dans ce film, tout le monde se fait bouffer sauf une nana et un chat. Soyez prudents.
    – Les Claes ont levé le voile sur une partie de la vidéothèque qu’ils ont emportée à bord pour les longues traversées: « Dead Calm », « Jaws » et « Titanic ». Radical pour se tenir éveillé à la barre!
    – Nous terminerons par un hommage à nos collègues et néanmoins amis de NBC Miami pour leur somptueux reportage réalisé à l’occasion de la sortie de l’iPhone6. Relevons en particulier l’interview d’un Belge mal rasé, un certain « Laurent Cleass ». Un grand moment à ne rater sous aucun prétexte. C’est ici, vers 2’14 »: http://www.nbcmiami.com/video/#!/on-air/as-seen-on/iPhone-Frenzy/275754491.
    A très bientôt pour un nouveau flash.

  4. J’avoue avoir quelques angoisses à l’idée de vous savoir seuls au milieu de l’océan d’ici quelques temps. Mais je viens d’apprendre qu’un de vos amis allait venir vous coacher pendant une semaine. Cela me rassure déjà… un tout petit peu.
    Profitez bien de vos premiers miles marins d’une île à l’autre pour prendre de la bouteille… pour au cas où… il faudrait nous la jeter.
    Ok. C’était facile et nul.
    Mais qui sait si l’expression « prendre de la bouteille » ne vient pas de là?

    Bêtise mise à part,
    Je vous imagine chacun à votre poste criant fièrement et avec beaucoup d’entrain : « paré » chaque fois que votre rôle est accompli.
    Je vous vois déjà « courir » à l’autre bout du bateau pour soutenir un autre 7 à vivre qui aurait des difficultés.
    Je vous suppose hilares des 7 côtés du catamaran à chaque fois que l’un d’entre vous loupe son coup, maintenant ainsi une bonne ambiance d’apprentissage
    Je vous entends aussi vous encourager l’un l’autre dans l’exécution de vos tâches respectives.

    Tiens, le chien est-il monté à bord? Comment l’avez-vous appelé?

    S’il vous plaît, pour tous ceux qui s’angoissent pour vous, rassurez nous le plus souvent possible. Faites nous part de tous vos progrès, vos « mésaventures » rigolotes, les tâches de chacun, l’organisation…

    Soyez prudents parce qu’on vous aime très fort.
    Profitez de chaque instant.
    Rêvez, et puis faites nous rêver.

    IMNNGL

  5. Voilà c’est reparti … Je vais donner des envies de voyages à toutes mes collègues.
    Dommage que l’on ne puisse pas skyper ici à l’hôpital car je serais peut-être dans votre fuseau horaire.
    Heureusement que vous êtes là pour nous réchauffer le coeur et puis Steph, n’as tu pas besoin d’une dame de compagnie pour fin décembre, je suis certaine que je conviendrais pour le poste?
    Je me réjouis de pouvoir lire la suite de vos aventures et de découvrir vos magnifiques photos.
    En tous cas en une semaine, les mines sont déjà bien bronzées, qu’est ce que cela va donner au bout d’une année.
    Je vous embrasse tous
    Caroline

  6. Grrrh… Mais nous aussi on est curieux de connaitre vos impressions évidemment ! En fait, on est très impatient d’avoir la suite.
    Ici, soleil timide mais on n’a pas à se plaindre. L’eau du Train en bas de chez nous doit être à 18° et elle sent la veille fosse septique !
    Pff, j’avoue qu’en vous lisant, je me dis vraiment : »mais qu’est-ce qu’on fout ici à courir dans tous les sens ? »
    Enfin, une chose est certaine : il n’en faut pas plus pour nous booster à venir sentir la température de l’eau fin décembre et, on l’espère, vous croiser et visiter votre maison flottante.
    Pas de bêtises sur les flots
    Steph et Elena

  7. Super le début de voyage, cela donne envie de découvrir la Floride…. Bonne continuation et vite les prochaines nouvelles!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *