Au fil de l’eau … seconde partie

Dans un article précédent, nous vous avions un peu trompés avec un titre un peu symbolique pour nous habitant Nil-Saint-Vincent-Saint Martin.   Notre récit précédent : « Au fil de l’eau entre Saint Vincent et St Martin » s’arrêtait en Dominique à 220 miles à vol d’oiseau de Saint-Martin, Capture 07.21.08même si nous étions effectivement déjà arrivés à St-Martin.  Revenons donc quelque peu en arrière…
De la Dominique, nous remontons vers lCapture 07.17.14a Guadeloupe, département à nouveau français, avec ses baguettes au Nutella pour le petit déjeuner, du camembert, du saucisson et … du vin.  Nous voyageons en Europe, entre les différentes petites iles du sud de la Guadeloupe: les Saintes, Terre d’en bas et Terre d’en haut.  Ici, les sargasses, ces algues que nous croisons de temps en temps et qui s’accrochent à nos lignes, ont envahis les plagesCapture 07.16.19 les rendant nettement moins accueillantes. C’est ici aussi que nous observons un phénomène inconnu pour nous: un arc-en-cieCapture 07.16.53l autour de la lune, signe de pluie le lendemain d’après Tanguy.  C’est ici aussi que Laurent a souhaité s’inscrire au concours du plus grand buveur de coca, concours organisé à l’occasion de la Saint-Nicolas.  L’Ilet du Gosier,Capture 07.27.47magnifique mouillage entre Point-à-Pitre et une petite ile où le matin du 6 décembre nous avons découvert avec joie sur la table du carré, des bonbons et 2 wakeboards.  La mer est calCapture 07.35.43me, on descend l’annexe et on se jette à l’eau.  Certains sortent de l’eau et retombent tout de suite, d’autres traversent déjà les vagues, les derniers Capture 07.39.54persévèrent … en tout cas, tous progressent et s’amusent beaucoup.
Ensuite direction Marie-Galante comme dans la chanson de Voulzy, un petit village bien calme et bien agréable.  Nous sommes à nouveau en compagnie de Speedy depuis quelques jours et nous décidons, pour une navigation, de faire un bateau enfants et un bateau parents.Capture 07.57.04
Hubert est nommé capitaine des enfants et bien secondé de tout son équipage (Lou et Lucie, Augustin, Guilhem, Isaline et Aymeric).  Ils partent en tête jusqu’à la plage d' »Anse Canot ».  Tanguy et Marie nous accueillent sur leur bateau.  Il n’y a pas beaucoup de vent, Béné en est ravie car leur monocoque ne gite absolument pas.  Nous nous retrouverons pour un barbecue sur la plage avec également « Lolo Passion ».  Le lendemain, nous décidons après avoir reçu de très nombreux conseils, de rajouter des étoiles dans le ciel et de sortir Capture 08.03.13notre Spi: pas évident de sortir un spi pour la première fois et devoir découvrir où accrocher point d’amure, de drisse et d’écoute, sans bout dehors, sans pantoire, sans poulie, et sans bouts à poste….. et pour couronner le tout, sans chaussette !  Nous pensons que les propriétaires précédents ne l’avaient jamais sorti … Les conditions sont cependant  idéales, vent arrière très faible. Vers 14h00, nous quittons les copains et déployons la voile de plus de 100 m2.  Laurent trouve le bateau encore plus beau avec toutes ses étoiles. Capture 08.02.27 Le soleil se couche et nous naviguerons toute la nuit pour arriver au lever du jour devant la ville fantôme de Plymouth Capture 22.03.37totalement inhabitée sur l’île de Montserrat. Il y a quelques années déjà,    lCapture 22.04.05e volcan a déversé sa lave sur toute la capitale et depuis juin 1997, toute cette zone de l’île est interdite.  Ambiance un peu lugubre et irréelle au lever du jour.  Nous parcourrons cette ile britannique en taxi et Béné sera totalement rassurée en entendant que toute la ville avait été évacuée avant le drame. Capture 22.06.11  Ambiance très british, jardins joliment entretenus autour de chacune des maisons. Nous sommes seuls au mouillage excepté des centaines de mouches qui trouvent refuge dans notre bateau. On pensait qu’en naviguant elles s’en iraient, mais malheureusement elles aiment naviguer avec nous.  Seul l’insecticide en viendra à bout. Au port de Little Bay, nouveau port de l’ile, nous sommes le seul bateau et avons tous les services du port juste pour nous !  Nous passons ensuite entre les iles de Saint Kitt et Nevis et pour Capture 22.14.07rejoindre « l’ile française des milliardaires » comme on l’appelle ici, Saint Barth.
Nous arrivons au ponton avec notre toute petite annexe à côté de ces grands yachts. Capture 23.24.01Très vite nous parcourons l’ile pour découvrir où disparaissent les petits avions qui la survolent.  Un Crash toutes les cinq minutes, c’est pas possible … nous nous rendons au carrefour avec la statue « Savaku », l’indien Arawak juste au col de la Tourmente et … la piste d’atterrissage juste derrière.  Les avions passent quelques mètres au dessus des voitures avant de plonger sur la piste en contrebas. Capture 22.16.36 De Gustavia, nous partons vers Saint-Martin en espérant y voir l’ancien propriétaire de notre bateau, le patron de « Budget Marine ». MalheureusementCapture 22.22.19 il avait quitté, pour les vacances de fin d’années, Saint-Martin quelques heures avant notre arrivée.

Pour entrer dans le lagon de Saint-Martin, nous devons passer des ponts qui se lèvent à des heures bien précises.  Nous avons donc du cravacher et demander aux enfants de souffler dans les voiles pour arriver à temps et nous mettre dans la file des bateaux entrant.  Sans le savoir, nous mouillons là où le bateau, quelques annéeCapture 22.23.03s plus tôt, s’était retourné dans deux mètres d’eau … Quelle coïncidence. C’est là aussi que Hubert trouve une annexe qui part à la dérive, il la récupère en paddle et la ramène au bateau, déjà très content de sa nouvelle acquisition.  Pas de chance pour lui, Béné repère dans le port un monsieur qui semble désemparé et qui donne l’air de chercher quelque chose. Laurent le retrouve sur terre.  Il n’y a pas d’hésitation.   C’est bien le propriétaire de l’annexe. Les enfants la lui ramèneront un peu à contre cœur.  En effet, on ne vous a pas encore parlé de nos problèmes d’annexe.  En Belgique, quand les enfants grandissent et passent le cap des 18 ansCapture 23.48.50 et par la même occasion leur permis, la voiture auparavant réservée pour papa et maman se trouve très souvent empruntée par les enfants. Ces problèmes, on les connait déjà.  Nous avons « une » annexe et 5 conducteurs (Isaline et Béné ne sont pas très douées).  Les uns veulent allCapture 23.17.17er sur terre, les autres faire des courses, les troisièmes du paddle surf ou du wakeboard, les autres aller à la plage ou rejoindre un autre bateau copain.  Bref, celui qui n’a pas l’annexe est pigeon. Nous avons donc duCapture 23.44.47 investir dans des VHF pour pouvoir nous contacter plus facilement en fonction de nos différents déplacements.

Ce qui est génial, c’est que vous avez déjà pu lire la suite de notre aventure avec « Un Noël pas comme les autres », de nos reporters venus au bout du monde pour voir si on ne vous mentait pas …

8 réflexions sur « Au fil de l’eau … seconde partie »

  1. Pour répondre à Nadine :
    Panama ! Du moins les iles aux alentours, soit les San Blas ou Bocas del Toro. Je te laisse regarder sur Google Images 🙂 On ira vous chercher à Partir de Panama. Sauf si un tout last minute vous intéresse, alors, il faut nous rejoindre en Jamaïque … aller simple payé 159€ hier soir …

  2. Salut Isa,
    J’espère que tu t’amuses comme une folle
    Et que tu vois plein de dauphins…
    En tout cas pour moi tout se passe bien
    Et cette année je vais faire PRO VÈLO (si tu ne sais pas ce que c’est demande à Guilhem).
    Est ce qu’on pourra faire un skype?

    Gros bisous
    Manon

  3. Coucou les fous,
    Ici, il fait très froid et le poil à pellets est en panne.
    Nous rêvons de remettre nos maillots et d’aller nager dans la mer bleue. Mais ici la mer est plutôt grise et elle a 6°C Brrr…
    Et puis il y a l’école, quoi de plus embêtant de passer 1h20 dehors dans le froid pendant la récré de midi. Et vous, tranquilles à bronzer en révisant vos cours… Le temps idéal pour travailler!
    J’espère que vous allez bien.

    Ivan

  4. coucou vous tous,
    Vos articles (et photos bien sur!!!) nous rechauffe un peu pendant quelques minutes car pendant que vous bronzez en maillot sur votre bateau (malgré toutes vos activités!)nous on a eu droit au vent a 90km/h, a la neige, aux interminables pluies et même a quelques inondations…
    Bonne continuation sur votre cata et on est pressés de vous revoir!

    Héloïse 😉 🙂

  5. Qu’est-ce qu’on fait un blue monday(°) ?

    Ben voyons – aller sur Sept à Vivre n’est-ce pas ?

    Nous voila baignés dans la lumière, les rencontres, les découvertes, les vacances, la chaleur… et hop !!! Voila presque parti le blues. Encore un morceau de chocolat et tchaK ! plus de blues du tout (désolé pour les 7AV – pas sûr que vous puissiez nous suivre jusque dans le chocolat – pourtant il parait que ça marche super… bon ça vous apprendra à nous faire rêver, hein)

    Ceci dit, pour les petites nouvelles d’ici : les Kozy’s cherchent à partir en vacances, les Eylenbosch cherchent où ils iraient bien en vacances l’été prochain. On se demande s’ils n’ont pas pris un virus.

    Et sinon, tout autre chose… les Piret ont trouvé leurs vacances, les Nuyts pas encore, mais c’est souvent un peu plus dernière minute….ils n’ont que ça en tête – ça doit juste sortir. Les Moens préparent leurs vacances, les Pimpus en reviennent, et préparent leur prochain trip. Je regarde tous les jours s’il y aura de la neige à Pâques à Val Tho… Les Pirard rodent autour de votre camion, Jean-Sé farte ses skis 2 fois par semaine, Les Hagenaers font déjà le plein de crème solaire, Les Crabbaie ont remplacé le lustre de la salle à manger par une énorme mappe-monde, Les Grand-Lézards sont dèjà à mi-chemin entre ici et Komodo je crois, Les Renuarts eux réfléchissent à ce qu’ils feraient bien de leurs vacances – ou alors ils ont déjà décidé mais parfois ils sont un peu cachotiers. Les Lestienne migeottent un truc. Margaux est en classe (hahahaha classes…. c’est ce qu’ils disent – ça doit être un truc fiscal je crois) de neige avec la (bonne:-)) moitié du BW. Oscar prépare ses classes de neige à lui. Et Nathan aussi prépare l’un ou l’autre petit trip. Nos trois garçons partent un WE avec leurs cousins début mai à Riga… cool !

    Ah – et nous tout va bien, mais je crois qu’on a besoin de quelques vacances aussi. 😉

    Bon, c’est pas que vous nous donnez envie hein – juste un peu oui, mais …

    Ben voila un peu toutes les nouvelles d’ici. On attend quelques flocons déjà presque fondus cette semaine. Tout va bien quoi…

    Allez – continuez à nous faire voyager depuis le bureau, depuis notre fauteuil, depuis les WC, le train, le bus, les embouteillages, depuis notre lit comme une petite histoire pour bien dormir et faire de beaux rêves ! Et surtout … mais alors surtout, profitez-en à fond et faites-nous encore rêver!!
    (soyez aussi un peu prudents hein ? )

    (°) http://www.lalibre.be/lifestyle/psycho/le-blue-monday-ne-passera-pas-par-nous-52e671063570d7514c2b401b

  6. Quoi de plus normal que de commencer sa journée, et surtout un lundi matin venteux et pluvieux, par un petit crochet sur le site de nos 7 à Vivre. Chouette ! Un nouvel article !
    Crévind’jeu, vous nous manquez énormément. Vous, votre catamaran, le roulis, les vagues, le soleil, la liberté,…
    Mais quel plaisir de vous lire. Même si nous vous avons entendu nous raconter quelques-uns de ces moments, l’avion qui se retrouve à 3m des voitures, les milliardaires dans leurs yachts, les cadeaux du Grand-Saint (on en a d’ailleurs bien profité !), on se remet dans l’ambiance et on se retrouve avec vous pour quelques minutes seulement. C’est court mais on les savoure sans doute d’autant plus.
    La question qui nous taraude tous ici à Inchebroux c’est évidemment : qu’est-ce que nos 7 à Vivre ont finalement décidé pour la suite de leur voyage ? Les grandes Antilles, redescendre vers le Venezuela ?
    On devra encore attendre pour le savoir…
    A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *