Archives par mot-clé : Grenade

La voilier est le moyen le plus lent, le plus inconfortable, le plus humide pour aller dans un endroit où l’on a rien à faire …

Après la pluie le beau temps
Sous un magnifique soleil, nous embarquons tous les copains de Charlotteville sur le cata (au total nous étions 19 petits et grands) Capture 17.05.07Capture 17.05.58pour une journée de snorkeling, pêche, sauts et paddle nautique à Speyside en face de la maison de Jan Fleming

Donne à manger à un homme, il mangera un jour, apprends lui a pêcher, il mangera tous les jours
Après lCapture 06.38.03a leçon de la pêche à la ligne à Chaguaramas, la pêche à la traîne avec Denys ou Anne-Laure, voici la pêche au harpon avec Pascal. Hubert et lui se sont défoulés sur un banc de bourses et en ont tirés au moins une vCapture 06.47.45ingtaine et un lion fish (très dangereux mais tellement délicieux). Tandis que Jeff et Romain s’amusent dans les plus grandes profondeurs ( environ 15 m en apnée) pour tirer de magnifiques langoustes. Toute la baie a dégusté de la Capture 06.51.55langouste au dîner.
Et pour les plus paresseux, il y a la pèche à l’annexe. Lors de notre traversée vers Grenade, un poisson volant a fini sa course et sa vie dans notre annexe suspendue à 2 m de l’eau.

GPS tu auras, géocaches tu trouveras
Capture 06.54.32Nous avons pris notre Iphone et loué une voiture, et sommes partis à la découverte de l’île de Tobago en y cherchaCapture 06.56.23nt ses géocaches. Une ancienne roue à eau d’une sucrerie, une magnifique vue sur la baie de Speyside, la traversée de la forêt, grande réserve naturelle, le gaz de chez NP. Ah non ce ne était pas une géocache mais nous étions en panne de gaz. Et le musée de Fort King Georges avec son phare.

Jamais deux sans trois
C’est faux, nous avions déjà fait deux aller-retour sur Chaguaramas et un troisième nous semblait inévitable. On devait y récupérer une survie qu’on avait envoyé de Belgique via DHL un mois plus tôt et qui s’était malheureusement égarée pendant 4 semaines à Panama. Mais grâce à la persévérance dCapture 08.30.58e Laurent et les mots justes d’Anne-Laure, la survie finit par nous être livrée à Charlotteville. Chouette 3 jours en plus avec les copains.

Bon vent
On dit toujours aux marins, bon vent
Et bien nous l’avons suivi enfin précédé et il nous a emmené à Saint-Georges à Grenade.Capture 08.35.38
Jolie petite ville sur la colline.

La chandeleur
Non, ce n’est pas encore le souper crêpes et pourtant, Capture 08.32.19les bougies illuminent la colline. C’est la fête des Saints. En belgique, nous fleurissons les tombes de chrysanthème, ici à Grenade, ils allument des bougies la nuit tombée. C’est magnifique. Et non, nous n’avons pas mangé de crêpes ce soir là, même si  nous en mangeons régulièrement au petit déjeuner. Béné les réussit mieux que le pain.

Poule dans la maison, éloigne les cafards
Les cafards, une des plaies du marin. Capture 06.43.32Nous hésitons à prendre une poule sur le bateau, mais le choix de la cabine qui l’accueillera est encore en grande négociation. Il nous faudra peut-être un an pour tomber d’accord…mais restons prudents, un cafard en cache 100 autres.

La vie est faite de rencontres

Capture 07.28.26Romain, plutôt discret  car c’est le seul qui travaille (il répare son bateau). Il est aussi excellent chasseur au harpon

Capture 06.45.18Cédric et Kevin surnommé Chouchou et Loulou Chouchou (Cédric) et sa guitare qui en ferait tomber plus d’une
Et Loulou (Kevin), qui passe quelques jours de vacances sur Julie le bateau de Cédric. Il est toujours patient avec les enfants et excellent conseiller en cuisine.
Bruno très zen et toujourCapture 06.38.39s calme et sa chérie, très timide mais au sourire magnifique.
Voici une petite vidéo qu’il a réalisé pour décrire la vie en bateau à sa famille …


Pascal, le vrai vagabondCapture 06.44.04 des mers qui a le bonheur de naviguer également sur un Lagoon 410 (Anne-Laure, tu n’imagines pas le bonheur de naviguer sur un Lagoon ;-))
Tanguy qui aime la mer et Marie qui partage tout (ses recettes de cuisine, ses livres et ses revues) Capture 06.49.31et qui sait même faire le rubic cube
Lou et Lucie et leurs tours de magie. Sans oublier leur chat Moïse

Capture 06.42.16
Pascal et Claudine plein de bons conseils malgré les soucis de santé
Christine (en vacances pour quelques semaines sur le bateau de Jean-François) toujours attentive à faire plaisir et qui fait de magnifiques photos.Capture 06.39.35

Et Jeff qui navigue depuis 25 ans sur un bateau qu’il a dessiné, construit et aménagé tout seul. Il a mille étoiles qui scintillent dans ses yeux quand il vous raconte des histoires ou quand il n’hésite pas a vous lancer des tonnes de compliments.
Et Anne-Laure et ses deux enfants, Arthur 4 ans né sur un bateau et qui même au foot forme son « équipage »Capture 06.40.55
Antoine et ses 8 ans mais déjà expert en annexe et en poissons. Anne-Laure c’est la place du village comme disent nos enfants. Elle a un cœur gros comme ça qui attire toutes les annexes à son cata.

Capture 06.48.43

Merci à chacun d’entre vous pour ces très belles journées passées en votre compagnie.

Bienvenue Amiral !

Capture d’écran 2014-10-10 à 06.33.03 Vous pensiez vraiment qu’il suffisait de passer 10 petites épreuves pour devenir capitaine. Et bien, vous vous trompiez. Après avoir réussi les 10 premiers petits tests, vous avez droit à prendre des cours avec un vrai capitaine qui a déjà navigué dans toutes les mers et par tous temps. Capture d’écran 2014-10-10 à 06.52.58 Nous avons donc eu la chance d’accueillir à bord le plus grand amiral de toute la flotte de Grand-Leez, nous avons nommé Denys. D’abord, un peu de vocabulaire, Aymeric joue sur le trampoline, Isaline surveille la poupée, Guilhem revoit sa géométrie en commençant par le carré, Augustin améliore l’écoute, Hubert évite les gaffes, Béné prépare la patte d’oie et Laurent regarde sous les jupes. C’est très simple en fait.  Ensuite, un peu de mécanique et d’entretien, Capture d’écran 2014-10-10 à 06.24.50et nous voilà repartis pour une navigation de nuit en direction de Prickly Bay à Grenade.  Cela fait 20 minutes que nous naviguons sur une mer bien calme en cette fin de journée de mardi et déjà Denys aperçoit une famille de dauphins.   Capture d’écran 2014-10-10 à 06.29.15Tous à l’avant, sur le trampoline, nous prenons le temps de les observer jouer, sauter, se tourner comme pour nous regarder, les filmer, les photographier, … Mais nous voilà déjà hors de la baie, les dauphins nous quittent et les vagues progressent faisant osciller le bateau. les bouteilles glissent sur le plan de travail, Capture d’écran 2014-10-10 à 06.33.25les tiroirs et les armoires s’ouvrent, …Vite, on range tout dans les armoires, cela nous rappelle notre camion sur les pistes africaines. La mer se déchaine un peu et le bateau grince.  Le soleil vient de se coucher. Capture d’écran 2014-10-10 à 06.31.38On organise les quarts pour passer la nuit. Tous les enfants s’endorment sur des matelas de fortune dans le carré, tandis que à tour de rôle nous veillons.  Capture d’écran 2014-10-10 à 06.35.08Heureusement, le vent est constant et petit à petit la mer se calme. Nous passons entre 2 plates formes gazières,  nous les appelons les sapins de Noël tellement ils sont éclairés dans la nuit (l’énergie, n’a pas le même coût pour tout le monde …).  Hubert et Augustin nous rejoignent de temps à autre pour nous aider.  Le bateau avance bien, trop bien même … Denys terminera la traversée en zigzaguant et en ralentissant au maximum notre allure pour arriver au port de Prickly Bay au lever du jour, vers 5H00 du mat.Capture d’écran 2014-10-10 à 06.36.36 Là, horreur, il y a des dizaines et des dizaines de bateaux ancrés les uns à côté des autres. Ils attendent tou la fin de la saison cyclonique.  Nous nous trouvons une petite place et jetons l’ancre.  Isaline recherche les drapeaux français pour se faire des copains, tandis que les garçons parcourent la baie avec l’annexe pour repérer le plus grand ou plus beau bateau. Laurent et Denys s’occupent des formalités et de quelques achats tandis que Béné pétrit le pain. Très vite nous repartons pour une baie un peu plus tranquille, Capture d’écran 2014-10-10 à 06.39.07Egmont Bay.  Magnifique baie toute en longueur avec jCapture d’écran 2014-10-10 à 06.38.35uste quelques bateaux et quelques maisons très originales. Juste avant d’arriver, nous attrapons notre premier poisson.  Un magnifique poisson qui passera le soir même sur le barbecue. Capture d’écran 2014-10-10 à 06.37.45 A 4h00 du mat, tout le monde dans le carré, on ferme toutes les fenêtres, il y a un orage juste au dessus de nous.  Le vent souffle, la pluie tombe à grands sauts mais heuCapture d’écran 2014-10-10 à 06.40.33reusement le bateau ne bouge pas et nous nous rendormons. Dans la journée, nous testerons l’équipement de plongée et certains observeront déjà de bCapture d’écran 2014-10-10 à 06.50.44eaux poissons.  C’est ensuite un musée sous-marin que nous visiterons avec masques et tubas.  Un ensemble de statues entourées de jolis poissons de couleurs variées nous saluent du fond de l’eau.  Dommage, le soleil n’était pas au rendez-vous pouCapture d’écran 2014-10-10 à 06.52.19r nous offrir encore un plus beau spectacle.  Nous retournons déjà à Prickly bay pour passer à la douane (en effet chose un peu embêtante, quand on arrive et quand on quitte un pays, on doit passer à l’immigration et à la douane, normal, vous aller nous dire, mais on en a déjà copié des pages avec tout notre pédigrée en x exemplaires … ). Nous nous pressons pour arriver à temps à la douane et accostons au ponton le plus proche.  Heureusement, nous passerons la nuit là,Capture d’écran 2014-10-10 à 06.55.13 bien attaché car le vent et la pluie se lèvent à nouveau. On ne voit même plus les bateaux à côté de nous. Capture d’écran 2014-10-10 à 06.56.34Ce ne sera pas possible de préparer un barbecue pour le souper, alors pizzas pour tout le monde après la douche biensûr, merci amiral.  Le lendemain, réveil à 5h00, 85 miles nous attendent pour retourner à Chaguaramas, à Trinidad.  Nous partons très optimistes, une belle journée de navigaCapture d’écran 2014-10-10 à 06.57.25tion par 15 Nds de vents. Malheureusement, nous prenons à plusieurs reprises de gros grains. En repliant la voile du génois, elle se déchire. Pas possible d’y regarder maintenant, nous examinerons les dégats à quai.  Le génois enroulé nous poursuivons notre traversée. Plus tard ce sont des rafales de vent avec des pointes à 40 Nds (un coup de vent, en langage de marin, soit 8 beaufort) qui se déchainent autour de nous.  Vite tous à l’abri dans le carré mais  les paddles s’envolent tellemCapture d’écran 2014-10-10 à 06.58.10ent le vent est fort.  Denys et Laurent ressortent pour mieux les attacher.  En 2 minutes, ils sont trempés comme s’ils avaient sauté à l’eau.  Mais heureusement (et surtout pour les estomacs un peu malades) cela ne dure pas trop longtemps, le vent se calme et retombe à 15 Nds. Le courant est contre nous et ce n’est qu’à 5 Nds que nous progressons.  Arrivée prévue pour 21H00.  Il fera déjà noir. C’est dans la Scotland bay de Trinidad que nous jetterCapture d’écran 2014-10-10 à 06.59.59ons l’ancre pour la nuit.  L’eau est calme et permet à chacun de s’endormir serein après cette éprouvante journée de voile.  Au matin, quel bonheur, au lever du soleil.  Tout est calme.  Plus qu’à faire quelques apnées pour dénouer le fil de pêche qu’on avait oublié de remonter et qui s’était pris dans l’hélice.  C’est content mais aussi enrichis de tous les conseils et l’expérience de notre amiral de passage que nous reprenons notre place à Coral Cove, une des marinas du port de Chaguaramas. Capture d’écran 2014-10-10 à 06.51.30 Merci pour cette magnifique semaine de stage passée en ta compagnie.  Ne râle pas l’ami, tu resteras toujours notre amiral préféré.  Tu manques déjà énormément à Aymeric et Isaline.

N’oubliez pas c’est important : prenez la météo tous les jours et réservez au plus vite vos pneus neige en attendant le nouveau gouvernement.
Pour info; les enfants adorent le voyage sauf quand il faut travailler pour l’école.  C’est dingue, c’est partout pareil.  Un tout grand merci à Madame Angélique et tous les copains de classe d’Aymeric pour tous les petits mots bien sympas qui nous sont parvenus !Capture d’écran 2014-10-10 à 07.01.46

Petite rectification de notre précédent article :
Capture d’écran 2014-10-10 à 06.19.01En fait il n’y a pas que la bouteille de plongée qu’on a dû abandonner à Miami.  Nous avons également laissé notre nouveau compagnon (dit le chien) dans le camion. Il préférait la terre à l’eau.